Le Ministre français des Finances et des Comptes publics et la Ministre ghanéenne de l’Aviation reçus en audience par le Président de la République


14/04/2017 | | Commenter l'article
426
Ph DR

Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, s’est entretenu, successivement, dans l’après-midi de ce jeudi 13 avril 2017, au Palais de la Présidence de la République, avec le Ministre français des Finances et des Comptes publics, M. Michel SAPIN, et la Ministre ghanéenne de l’Aviation, Mme Cécilia Abena DAPAAH.

Les échanges avec le Ministre français des Finances et des Comptes publics ont porté sur les investissements des entreprises françaises en Côte d’Ivoire et sur l’avenir de la zone franc, une zone de stabilité monétaire, appartenant aux africains et utile au développement de l’ensemble des pays constituant cette zone.

M. Michel SAPIN a salué les relations anciennes, fortes et solides qui unissent la France et la Côte d’Ivoire et promis le soutien de la France à la Côte d’Ivoire, notamment dans sa volonté de modernisation et dans la mise en oeuvre d’un certain nombre de programmes de stabilité en relation avec le Fonds Monétaire International (FMI).

La Ministre ghanéenne de l’Aviation était, quant à elle, porteuse d’un message du Président du Ghana, S.E.M. Nana AKUFO-ADDO, qui doit effectuer une visite officielle en Côte d’Ivoire dans le courant du mois de mai.

Notons que dans la matinée, le Président de la République a présidé un Conseil des Ministres. Ce Conseil a pris plusieurs décisions, notamment l’adoption d’un projet de loi modifiant le Code de procédure civile, commerciale et administrative en vue de raccourcir les délais des décisions de justice ainsi que les délais d’exécution desdites décisions et d’assurer ainsi, au mieux, le règlement des litiges dans un délai de six (06) mois.

Le Gouvernement a, en outre, adopté un décret fixant les missions, la composition, l’organisation et le fonctionnement du Comité National de Lutte contre la Traite des Personnes (CNLTP). Cet organe a pour mission de lutter contre la traite des personnes sur toute l’étendue du territoire national.

Enfin, en vue d’apporter une réponse au phénomène migratoire en Côte d’Ivoire, le Conseil a arrêté diverses mesures, notamment l’organisation de campagnes de sensibilisation contre les phénomènes migratoires illégaux, l’identification des migrants présumés ivoiriens dès leur arrivée sur les côtes italiennes et le renforcement des moyens de répression et de détection des réseaux de passeurs.

 

Source Présidence de la République

Philip Kla

Philip Kla |

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next

LES ARTICLES LES PLUS LUS

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte