Francophonie : la ministre Kandia Camara ouvre la ive conférence ministérielle sur la culture


Représentant le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, la Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, Kandia Camara, a ouvert officiellement, le 22 juillet à Sofitel Abidjan hôtel ivoire, la IVe conférence ministérielle de la Francophonie sur la culture placée sous le thème : « Une ambition francophone pour la culture ».

 Piloté par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), en collaboration avec le Gouvernement ivoirien, et se déroulant en marge des 8ès jeux de la Francophonie, ce haut sommet ministériel d’Abidjan de deux jours vise l’adoption d’une déclaration et d’un plan d’action qui servira de cadre de référence à l’OIF, aux opérateurs de la Francophonie et ses membres et observateurs pour les prochaines années. Cadre de concertation des Ministres en charge de la Culture de l’Organisation sur les problématiques et les enjeux culturels auxquels sont confrontés les 84 pays membres de l’OIF, les experts vont dégager des perspectives d’actions communes et apporter une contribution aux réflexions nationales et internationales qui engagent sur l’avenir de la diversité culturelle et linguistique.

Selon Mme Kandia Camara, « l’activité culturelle est une chance pour nos Etats pour remettre la société en conformité avec les faits traditionnels qui ont toujours garanti la cohésion sociale ». « La dimension culturelle doit être intégrée dans les politiques et stratégies de développement. Ce choix montre clairement que le développement intégral de nos sociétés repose également sur le dynamisme et la performance de l’activité culturelle », a-t-elle expliqué. Puis d’annoncer que « l’Etat de Côte d’Ivoire consacre d’énormes moyens pour la mise en œuvre de la loi politique culturelle nationale et la construction d’une véritable industrie culturelle pourvoyeuse d’emplois et d’espérance ».

Pour sa part, Mme Michaëlle Jean, a insisté que « la Francophonie doit assurer et contribuer au renforcement de la coopération et de la solidarité internationales » en favorisant « le développement d’un échange culturel équitable ». « La Francophonie doit contribuer à stimuler l’économie créative culturelle dans l’espace francophone. Elle doit contribuer à recréer l’ouverture aux autres », a-t-elle répété. Tout en exprimant « son refus que la culture soit instrumentalisée ».

Pour ce faire, elle a proposé « d’inclure la jeunesse ». « C’est vers la jeunesse que nous devons nous tourner en lui donnant une raison d’espérer », a-t-elle souligné.

De son côté, le Ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman, a rendu un hommage particulier à l’OIF, notamment à sa Secrétaire Générale, Michaëlle Jean, pour la confiance placée en la Côte d’Ivoire en la choisissant comme pays hôte de cette conférence internationale.

Saluant « le dynamisme de la coopération entre la Côte d’Ivoire et l’OIF », le Ministre Bandaman a rappelé qu’en plus d’être un vecteur de cohésion sociale et de dialogue, la culture est un catalyseur d’innovation, de développement économique ». Puis, il a affirmé que « les peuples ont besoin, pour leur développement, de s’appuyer sur leurs racines culturelles, leur système de valeurs et de références afin d’y trouver la motivation et la confiance en soi ».

Cette 4è Conférence qui sera sanctionnée par une feuille de route est meublée de panels et ateliers animés par les experts de la culture.

 

Source: Gouv.ci

Alassane SANOU

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte