Centre national de calcul : La ministre Bakayoko-Ly Ramata s’imprègne du fonctionnement de l’infrastructure


La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Bakayoko-Ly Ramata, s’est imprégnée, le 29 juin 2018, du fonctionnement du Centre national de calcul de Côte d’Ivoire (CNC-CI), situé au pôle scientifique et d’innovation de l’université Félix Houphouët-Boigny de Bingerville.

« A travers ce projet, le ministère entend faciliter l’accès aux technologies et doter la recherche académique de moyens permettant de faciliter les travaux de recherche et les publications associées par la mise à disposition de moyens modernes », a relevé Bakayoko-Ly Ramata, en présence de la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Economie et des Finances de la France, Delphine Gény-Stephann. La ministre Bakayoko-Ly Ramata s’est réjouie du supercalculateur du CNC-CI, qui, grâce à la modélisation et à la simulation de phénomènes complexes, rendra un grand nombre de services à forte valeur ajoutée dans de nombreux domaines scientifiques. Notamment, la climatologie, la météorologie, l’agriculture, les études environnementales et minières, la santé, la chimie, la physique et la cybercriminalité.

Pour sa part, Delphine Gény-Stephann a affirmé que les capacités de calcul et de simulation du CNC-CI seront uniques en Afrique et permettront des développements que l’on ne pouvait « ni prévoir, ni même imaginer en Côte d’Ivoire, mais aussi dans la sous-région ».

Ce centre est doté d’un supercalculateur d’une puissance de 322 Teraflops, soit 322 000 milliards d’opérations par seconde, d’un groupe électrogène d’une puissance de 440 KVA et d’une unité de refroidissement de production d’eau glacée de 245 KFW.

Alassane SANOU

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte