Algérie/Prestation de serment : Bouteflika ''l'increvable'' entame son 4e mandat


29/04/2014
C'est assis dans son fauteuil roulant, que le président Bouteflika a prêté serment hier au palais de la présidence, sur les hauteurs d'Alger.
Réélu avec 81% des voix dès le premier tour du scrutin du 17 avril dernier, le président algérien Abdelaziz Bouteflika a prêté serment hier lundi pour un quatrième mandat dont nul ne peut parier sur l'issue.

Dix jours exactement après la proclamation des résultats de la présidentielle, Abdelaziz Bouteflika, 77 ans, a prêté serment. Comme le jour du vote, le président qui se remet lentement d'un AVC, est arrivé au palais présidentiel dans son fauteuil roulant. Au cours d'une cérémonie qui a duré tout au plus une trentaine de minutes, Bouteflika, la main droite posée sur le coran, a répété après le président de la Cour suprême, M. Slimane Boudi, le texte de serment d'une dizaine de lignes.

Le président réélu a ensuite prononcé d'une voix à peine audible, un bref discours dans lequel il s'est félicité du bon déroulement de l'élection. Il a traduit sa gratitude à tous ceux qui ont contribué à la quiétude qui a régné durant le scrutin. Il s'adressait particulièrement à l'armée, véritable socle de son régime. Le président réélu a ensuite promis qu'il continuera son œuvre de réconciliation et la lutte contre le terrorisme. L'opposition qui a contesté sa victoire, n'était pas présente à la cérémonie. Dans les prochains jours, le nouveau gouvernement sera connu. Il sera toujours dirigé par Abdelmalek Sellal, qui avait provisoirement laissé le poste pour diriger la campagne présidentielle. Il vient d'être reconduit à son poste.

Le président malade pourra t-il réellement diriger le pays durant les quatre prochaines années, vu son âge avancé et sa santé très fragile? C'est la grande question. Mais l’imprévisible Bouteflika a démontré depuis 2005, année où il a passé son premier séjour au Val-de-Grâce pour le traitement d'un ulcère hémorragique, et sa seconde hospitalisation en 2013 dans le même hôpital, cette fois-ci pour un mal plus sérieux, qu'il est un increvable. Aucun pronostic n'est donc permis au sujet de cet homme qui peut déjouer toutes les hypothèses et confondre tous ses détracteurs.

Charles d'Almeida

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte