EGYPTE / 1ER ANNIVERSAIRE DE LA RÉVOLUTION

Le peuple veut une autre révolution
Une égyptienne scande des slogans (elle semble prier) sous le regard captivé de sa fille. | Photo Capucine Granier-Deferre/ News Pictures
Des dizaines de milliers d'Égyptiens se sont rassemblés mercredi place Tahrir, au Caire, pour souligner le premier anniversaire du début de la révolte populaire qui a entraîné la démission d'Hosni Moubarak.

Le rassemblement permet de constater le gouffre qui divise les forces politiques du pays : d'un côté de la place Tahrir se trouvent les islamistes, qui célèbrent leur force politique retrouvée, de l'autre, les libéraux, qui jugent la révolution inachevée.
Ces Égyptiens divisés sur la position à adopter face au Conseil suprême des Forces armées (CSFA), dirigé par le maréchal Hussein Tantaoui, qui assure les fonctions de chef d'État depuis la chute du raïs le 11 février.
Les islamistes, qui sont les grands gagnants des élections tenues au cours des dernières semaines, collaborent avec le CSFA, qui promet de céder le pouvoir d'ici juillet, tandis que les libéraux accusent les militaires d'avoir confisqué la révolution et réclament leur chute.
Les slogans entendus mercredi place Tahrir sont à l'avenant. Entre deux chants patriotiques joués par une fanfare militaire installée en bordure de la place, on peut entendre « Dieu est grand » ou encore « À bas les militaires ».
« Nous sommes la force politique qui a payé le prix le plus élevé », pendant les années Moubarak, souligne Alaa Mohammed, un enseignant qui appuie les Frères musulmans. « Grâce au Conseil suprême, nous avons eu les élections les plus propres de notre histoire, et l'armée a protégé la révolution. »
« Je ne suis pas ici pour célébrer », affirme Attiya Mohammed Attiya, un père de quatre enfants contraint au chômage. « Le Conseil suprême est constitué de débris du régime Moubarak. Nous n'aurons réussi que lorsque nous les aurons chassés du pouvoir. »
Legende : Ue égyptienne scande des slogans (elle semble prier) sous le regard captivé de sa fille. Réalise-t-elle que sa mère se bat depuis un an pour lui laisser un pays libre et démocratique?

Super User

|

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry's standard dummy text ever since the 1500s, when an unknown printer took a galley of type and scrambled it to make a type specimen book. It has survived not only five centuries, but also the leap into electronic typesetting, remaining essentially unchanged.

Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte