Vente de terre à Modeste ( Route de Grand-Bassam)

Nanan Konney Ahoua met en garde : '' Toute attestation de propriété qui ne porte pas ma signature est illégale''


Nanan Konney Ahoua, chef du village de Modeste, lutte pour la préservation du patrimoine foncier de son village (photo : M.A)
Les populations de Modeste, sous-préfecture et commune, située dans le département de Grand-Bassam ont manifesté pour dénoncer la spoliation et la vente illicite de leurs terres par des tiers. Elles l'ont exprimé vertement par une marche de protestation sur l'axe Abidjan-Grand-Bassam.

Pancartes à la main, jeunes, vieux, hommes et femmes sont sortis nombreux pour exprimer leur mécontentement, mercredi 21 mars 2012. On pouvait lire sur les pancartes : '' Nos terres ne sont pas à brader'', '' Président Ado , nous, jeunes N'Zima voulons vous rencontrer'',etc. Cette marche de protestation a été couronnée par une conférence publique animée par Nanan Konney Ahoua, chef du village de Modeste en présence de la notabilité, des planteurs et propriétaire terriens et de Labion Maxime, responsable foncier de Petit-Bassam. Nanan Konney Ahoua a interpellé la communauté internationale et les opérateurs économiques de se garder d'acheter des terres à l'insu de l'autorité traditionnelle qu'il est. Révélant qu'il leur revient de façon récurrente que des personnes s'adonnent à la vente de terres sur le territoire du village de Modeste. Il a affirmé que cette autorité a été mise en place pour sauvegarder des intérêts, sécuriser des droits fonciers. Elle assure également la gestion foncière au profit de l'investissement et du développement de la localité. Le constat est tout autre. Car des transactions se font sans que cette autorité ne soit informée. Pour le chef, il faut que ces choses changent. '' Toute attestation de détention de propriété coutumière relative au domaine foncier du village de Modeste, signée et délivrée par un chef traditionnel ou roi autre que moi, est illégale, nulle et non avenue'', a-t-il mis en garde. L'heure était également pour le chef à insister sur les caractéristiques de son village. Selon lui, son village est situé de part et d'autre de l'axe routier Abidjan-Grand -Bassam, entre le quartier Mockey-ville ( vers Grand-Bassma) et la limite départementale avec Port-Bouët. Son village, a-t-il dit, est loin d'être un ''quartier'' ou un ''campement'' de Grand-Bassam, encore moins Moossou, situé après l'ancienne capitale de la Côte d'Ivoire. Aussi a-t-il fait remarquer que le village de Modeste est soucieuse de la détresse de ses concitoyens revenus des villages balnéaires menacés par l’avancée de la mer. Ce sont Vridi, Port-Bouët, Gonzagueville, Grand-Bassam, Azuretti, Mondoukou, Petit-Paris, Moossou et Impérial. C'est pourquoi Modeste a besoin de ses 3 000 hectares de terres pour la réalisation de ses projets sociaux et communautaires en vue d’impulser son développement socio-économique.


Marcelle AKA

Marcelle Aka

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte