USA/ CAMPAGNE POUR L'INVESTITURE REPUBLICAINE

Gingrich-Romney - la guerre des pubs négatives en Floride
Derrière les duellistes, les super PAC mènent une campagne agressive dans les médias. Crédits photo : BRIAN SNYDER/REUTERS
Capables grâce à leurs moyens faramineux d'inonder les médias de l'État de publicités négatives sur leur adversaire, les super comités de soutien sont plus que jamais au centre de la campagne pour cette primaire.

Écrasante autant qu'inattendue, la victoire de Newt Gingrich en Caroline du Sud a donné un coup de fouet à la campagne pour l'investiture républicaine. Mitt Romney a alors dû définitivement renoncer au rêve qu'il caressait: emporter rapidement le morceau grâce à une blitzkrieg menée par une organisation implacable. En Floride, prochaine étape du processus, la course est donc repartie de plus belle, et prend de plus en plus l'allure d'un duel entre les favoris.

Bien plus grand que les précédents par sa population, l'État de Floride (19 millions d'habitants dont plus de 4 millions enregistrés comme républicains) ne se gagnera pas uniquement par une campagne de terrain. Impossible de toucher toute la population sans passer par les médias. Un enjeu qui place plus que jamais au cœur de la bataille un acteur clé: les super PAC (Political Action Committees). Nouveautés de la campagne 2012, ces comités de soutien sont devenus incontournables pour inonder les médias de spots publicitaires. Et ce pour deux raisons. Disposant de moyens théoriquement illimités, ils peuvent d'abord s'offrir de très coûteux espaces publicitaires. Tenus par la loi de garder leur indépendance vis-à-vis de la campagne officielle du candidat qu'ils soutiennent, ils ont un deuxième atout: ils peuvent s'occuper de dénigrer le rival sans salir les mains de leur poulain. En Caroline du Sud, ils auraient dépensé en tout 12 millions de dollars. Ce sera probablement bien plus en Floride.
«Risquer Newt Gingrich»

Derrière Mitt Romney, «Restore our Future» mène déjà campagne dans l'État du soleil depuis plusieurs semaines. Le comité, qui donne depuis le début le ton de la campagne parallèle des super PAC, y a déjà engagé 3,2 millions de dollars. Lundi, après le cuisant échec de son favori Caroline du Sud, il a mis les bouchées doubles en achetant selon CNN 4,5 millions de dollars d'espaces publicitaires. Angle d'attaque choisi: l'incapacité supposée de Newt Gingrich à battre Barack Obama. Alors que la combativité de l'ex-speaker séduit de plus en plus les électeurs républicains, le clip met l'accent sur le risque qu'il y aurait à miser sur un candidat traînant «des tonnes de casseroles», sur le thème: «Peut-on risquer quatre ans de plus avec Barack Obama?»

«Vous pensez connaître Mitt ?...»

En face, Newt Gingrich a bien retenu la leçon de l'Iowa, où le feu nourri des publicités négatives élaborées par les pro- Romney a largement contribué à sa défaite. En Caroline du Sud, le principal super PAC qui le soutient, «Winning our Future», avait déjà réagi grâce à un financement de 5 millions de dollars du magnat des casinos Sheldon Adelson. Dès le lendemain de sa victoire, le candidat a donc relancé sur Twitter un appel aux dons pour mettre Romney «KO» en Floride. Mais le salut est de nouveau venu de Sheldon Adelson, qui a réinvesti cette semaine 5 millions de dollars dans «Winning our Future». De quoi soutenir la bataille face aux impressionnants moyens des pro-Romney, en se payant 6 millions de dollars d'espaces publicitaires. Les pro-Gingrich, eux, mettent l'accent sur la faiblesse idéologique de l'ex-gouverneur du Massachusetts, jugé trop modéré. En somme, Barack Obama ou Mitt Romney, ce serait bonnet blanc et blanc bonnet.

Super User

|

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry's standard dummy text ever since the 1500s, when an unknown printer took a galley of type and scrambled it to make a type specimen book. It has survived not only five centuries, but also the leap into electronic typesetting, remaining essentially unchanged.

Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte