Mali : la ville de Kidal menacée par les rebelles du MNLA


Alors que les mutins ont des difficultés à s'affirmer à Bamako, que les critiques se multiplient à leur encontre, la situation au nord du Mali est complexe et le MNLA semble profiter de cette confusion. Le Mouvement national de libération de l'Azawad encerclerait la ville de Kidal.

Après leurs succès militaires des dernières semaines, les forces du MNLA, Mouvement national de libération de l'Azawad, ont entamé dès jeudi, jour du putsch à Bamako, une nouvelle progression.

Hier, des affrontements ont eu lieu entre le mouvement et un convoi de l'armée malienne appuyé par le groupe songhaï Ganda Izo sur les pistes entre les villes d'Ansongo et de Ménaka. Des combats qui auraient fait plusieurs morts et de nombreux blessés.

Se déclarant maître de Tessalit, les rebelles affirment désormais encercler la ville de Kidal. La situation y est « très tendue », explique un habitant.

« Kidal est bouclée pour empêcher toute remontée de renforts militaires », affirme un membre du MNLA présent dans la ville, qui ajoute que l'objectif est « de faire partir l'armée régulière de Kidal sans utiliser la force».

L’armée régulière semble se déliter. Selon une source sur place, le colonel Malick Ag Acherif aurait déserté ... Lire la suite sur RFI

Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte