Enlèvements et sacrifices d’enfants : Le Sénégal durement touché

L’écrivaine et professeur agrégée Amsatou Sow Sidibé s’indigne et interpelle le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye
Le corps sans vie du petit Serigne Fallou Diop a été retrouvé dans un sac, le crâne rasé

Le Sénégal fait face à une série de meurtres et d’enlèvements de mineurs. Face à cette « honte », l’écrivaine, professeur agrégée des facultés de Droit et ambassadrice de la paix, Amsatou Sow Sidibé, a fait une sortie pour interpeller les autorités du pays, notamment le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, Aly Ngouille Ndiaye.

Face aux enlèvements et aux meurtres d’enfants, l’écrivaine, professeur agrégée des facultés de Droit et ambassadrice de la paix, Amsatou Sow Sidibé,  a tiré la sonnette d’alarme. Pour elle, il est temps que les acteurs politiques et religieux interviennent.

Le lundi 19 mars 2018, le corps sans vie de Serigne Fallou Diop, âgé de 2 ans et 6 mois, a été retrouvé à Gouye Mouride (Rufisque). Il était porté disparu depuis le jeudi 15 mars 2018, avant d’être retrouvé dans un sac jeté dans un verger, à 500 mètres de son domicile.

Pour l’ambassadrice de la paix, pendant que des actes d’une abomination indescriptible s’abattent au Sénégal, le ministre de l’Intérieur lui, «est dispersé et cherche à faire de la politique politicienne pour faire réélire Macky Sall. Le ministère de l’Intérieur est garant de la sécurité de la société. Je ne comprends pas que le ministre Aly Ngouille Ndiaye soit aussi déconcentré», rapporte senenews.com, le confrère sénégalais en ligne.

Amsatou Sow Sidibé a également interpellé les autorités religieuses et coutumières et leur a demandé de parler aux charlatans qui recommandent souvent le sacrifice humain à certains de leurs clients pour accroitre leurs chances aux élections. « Il faut qu’ils parlent aux charlatans. Ceux qui disent qu’il faut tuer un enfant et prendre sa langue ou son cœur pour être élu. C’est une honte de voir ces pratiques au Sénégal», a déclaré Amsatou Sow Sidibé en marge de la conférence de presse organisée par le collectif Are Khaleyi en collaboration avec Amesty international, la ligue sénégalaise des droits humains et le Forum du justiciable.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte