INTERVIEW AVEC : S.E Seyed Reza Nobakhti,( ambassadeur d’Iran en Côte d'Ivoire )

" L'Iran ne peut constituer une menace malgré ses avancées nucléaires"
« L'Islam nous interdit de fabriquer l'arme atomique »
S.E Seyed Reza Nobakhti,( ambassadeur d’Iran en Côte d'Ivoire ) soutient le programme nucléaire de son pays et appelle la communauté internationale à en faire autant.
Le programme nucléaire iranien préoccupe la communauté internationale qui soupçonne l’Iran de procéder à un enrichissement de l'uranium utilisé dans le cadre dudit programme, à des fins militaires avec notamment la fabrication de la bombe atomique. Une fois encore S.E Seyed Reza Nobakhti, l'Ambassadeur d’Iran en Côte d'Ivoire se prononce sur la question dans un entretien qu'il nous a accordé.

Excellence, où en sommes-nous avec le programme nucléaire iranien ?

Le programme nucléaire iranien se poursuit normalement selon les normes de l'Agence internationale de l'énergie atomique. (AIEA)

Que répondez-vous à la communauté internationale qui vous reproche d'enrichir l'uranium à des fins militaires ?

Que la communauté internationale se conforme à l'expertise et aux textes de l'AIEA. Selon la charte de l'énergie atomique, chaque pays peut rechercher son autonomie en énergie dans le cadre de son développement. Évidemment, il y a aussi des devoirs. Nous avons rempli les nôtres en respectant les normes d'enrichissement de l'uranium. Pensez-vous que nous recherchons la bombe atomique comme la communauté internationale nous le reproche? Pour en faire quoi ? Si la bombe atomique était un bon moyen de défense, pourquoi l'Urss qui en possédait s'est-elle disloquée pour se résumer aujourd'hui à la Russie ? Et en tant qu’Etat islamique, notre religion nous interdit de fabriquer des armes de destruction massive. Le fait que les iraniens sont à la base de l’invention du jeu des échecs et qu’ils fabriquent des tapis avec des millions de nœuds, est la preuve qu’ils dédient leur existence à la paix et non à la guerre. En matière de droit il revient à celui qui accuse de donner la preuve de ses accusations mais dans le cas d'espèce, les occidentaux demandent à l’Iran de prouver qu’il fabrique la bombe. La vérité est que tout enrichissement de l'uranium se fait sous la supervision de l'Agence internationale de l'énergie atomique et plus de 20 fois, les observateurs de l’Agence ont déclaré que l’Iran n’a aucune déviation dans son programme nucléaire.

Mais la communauté internationale reproche particulièrement à l'Iran de ne pas respecter le taux d'enrichissement admis par l'agence internationale de l’énergie nucléaire ?

C'est de l'affabulation. La vérité est tout autre. De toutes les façons, les réacteurs qui travaillent que ce soit dans l'industrie ou dans la médecine, le font sur le taux normatif de 20% comme cela se passe dans tous les Etats utilisant l’énergie nucléaire. Pour la production de l'électricité, nous sommes à 5 % d'enrichissement de l'uranium. Le taux admis dans le monde entier, je vous le rappelle encore, est de 20%.

Pourquoi alors tout cet acharnement international contre l'Iran ?

Nous mêmes, nous nous interrogeons sur la question. On comprend difficilement cet acharnement international contre notre pays pour son programme nucléaire. Nous avons eu des négociations les précédents mois avec la communauté internationale. Les premières à Istanbul, ensuite en Irak et enfin à Moscou. Figurez-vous qu'après 60 ans d'existence de l’ONU, nous en sommes encore à 5 membres permanents qui ont le droit de veto. Trouvez-vous cela juste ? Pourquoi l'Afrique n'a-t-elle pas un droit de veto ? L'Europe qui a très peu de populations, a 3 membres permanents au Conseil de Sécurité qui ont le droit de veto. Et l'Asie qui a plus de 2 milliards d'habitants n'a qu'un seul membre. Trouvez-vous cela logique ? Pour l'Iran, toute cette injustice doit être réparée. Au plan économique, sachez que la France tire plus de 85% de son électricité de l'énergie nucléaire. Pourquoi le cas de l'Iran crée donc problème ? Eh bien, la raison est que le pétrole revient désormais plus cher par rapport à l'uranium. Selon certaines statistiques, les coûts de production du pétrole reviennent 13 fois plus chers que ceux de l'uranium pour les mêmes quantités. Et tous les États membres du Conseil de Sécurité qui le savent, sont en train d'orienter la recherche nucléaire pour trouver un palliatif à la situation pour ne plus dépendre du pétrole. Si nous restons les bras croisés, nous serons obligés, nous Etats en développement, de dépenser des milliards de dollars par une consommation accrue du pétrole pour compenser nos déficits en énergie. Nous refusons cela. Aujourd'hui, si vous regardez tous les nouveaux pays de recherche en énergie atomique (Brésil, Corée du Sud, l'Afrique du sud etc.) toutes les recherches sont orientées uniquement vers la production de l’électricité, la médecine et l'industrie. Je crois donc qu'on a peur que L'Iran soit une grande puissance. Cela gêne beaucoup l'occident, c'est tout le sens de cet acharnement international.

L'Iran a-t-il un programme de sécurité pour éviter le type de drame qui est arrivé au Japon lors du Tsunami?

Nous avons une grande centrale qui obéit aux normes sécuritaires. Et en Iran, il n'y a pas de vieux réacteurs. Nous sommes soumis à tous les standards internationaux. Cela ne nous est donc pas spécifique. Les Etats-Unis comptent à eux seuls, plus de 104 réacteurs, la France plusieurs programmes d'enrichissement de l'uranium. L'Iran je vous le rappelle, est membre de l'Agence de l'énergie atomique depuis plus de 40 ans et a toujours su protéger ses installations sous la supervision de l'agence de l'énergie atomique. Il n'y a donc pas un problème de sécurité nucléaire en Iran. Les installations nucléaires de l'Iran sont sécurisées rassurez-vous.

Le Président Ahmadinejad disait : « L'Iran n'attaquera personne mais l'Iran a les moyens de se défendre ». L'Iran est-il une menace pour ses voisins ?

Si vous regardez l'histoire de l'Islam, nous sommes aujourd'hui à 7000 ans de civilisation écrite. Et depuis deux siècles, l'Iran n'a attaqué personne. D'ailleurs en 1980, c'est l'Iran qui a été victime de l'attaque de son territoire par l'Irak de Saddam Hussein. L'Iran ne peut donc pas constituer une menace pour quiconque encore moins pour ses voisins. Il est vrai, l'Iran a une grande armée avec du matériel militaire de pointe notamment les avions de guerre, les missiles et autres mais l'Iran n'attaquera personne. Toutefois, il a les moyens de se défendre contre quiconque l'attaquera.

Interview réalisée par Sébastien Kouassi



Sebastien Kouassi

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte