Ghana: Des ministres, interdits de quitter le pays


Ph DR

Pour une raison encore inconnue, les membres du gouvernement ghanéen ont reçu l'ordre de ne plus opérer de déplacements à l'étranger, apprend lanouvelletribune.infos.

La présidence du Ghana a décidé de suspendre les autorisations de déplacements à l’étranger pour les membres du gouvernement ainsi que pour tous les hauts responsables publics. Toutes les personnes concernées ont d’ailleurs reçu une note à ce sujet. Cette note a été signée par Akosua Frema Osei-Opare, chef du staff de la Jubilee House, le Palais présidentiel ghanéen. Seule Shirley Ayorkor Botchwey, ministre des Affaires étrangères, est exemptée de l'interdiction.

Dans cette note, il y est écrit que le président appelle les membres de son gouvernement et les hauts responsables publics à suivre cette directive à la lettre bien qu’aucune raison valable n’ait, pour le moment, été communiquée. Face à l’interrogation, la présidence se veut tout de même rassurante, puisque la note explique que les raisons à cette directive seront communiquées sous peu.

Cette directive intervient quelques semaines après le limogeage de quatre hauts fonctionnaires soupçonnés de corruption, un mal auquel Nana Akufo-Addo a décidé de s'attaquer dès sa prise de fonctions, l'estimant à l'origine des problèmes économiques que pouvaient connaitre le pays.

 

P.Y (Stg)

Philomène YAÏ (Stg)

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte