Inde : Pour réduire les fakenews, WhatsApp restreint ses fonctionnalités


Ph DR

La messagerie WhatsApp a annoncé des restrictions d'utilisation le vendredi 20 Juillet 2018. Ce, afin de freiner la propagation de rumeurs qui ont causé des violences meurtrières en Inde.

Une mesure destinée à freiner la propagation de "fake news" qui ont causé une série de violences meurtrières dans ce pays d'Asie du Sud a été prise par la messagerie WhatsApp.

La semaine dernière, un ingénieur en informatique de 27 ans, pris pour un kidnappeur, a été tué dans l'État du Karnataka, dans le sud de l'Inde, comme l'évoquait une rumeur qui a circulé sur WhatsApp. Le défunt et ses amis avaient juste offert des chocolats à des enfants du quartier.

Au total, d'après un décompte des médias locaux, une vingtaine de personnes ont perdu la vie ces deux derniers mois dans des circonstances identiques : des rumeurs se propagent sur Internet autour de la prétendue présence de ravisseurs d'enfants.

La situation connaît un tel retentissement que la société a annoncé, vendredi 20 juillet, qu'elle allait supprimer la possibilité de transférer d'un coup un message à plusieurs discussions à la fois et tester une limite de cinq transferts par message. La flèche de transfert rapide à côté de messages contenant un média (photo, vidéo, lien) sera elle aussi supprimée dans ce pays, premier marché de l'entreprise, compte plus de 200 millions d'utilisateurs.

 

Philomène Yaï (Stg)

Philomène YAÏ (Stg)

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte