Présidentielles au Mali : Un président de bureau de vote assassiné


Le second tour de la présidentielle malienne se tient ce dimanche 12 août 2018. Le scrutin qui devrait permettre de départager Soumaila Cissé et Ibrahim Boubacar Keita ne suscite pas beaucoup l’intérêt dans le pays.

Si le taux de participation habituellement bas dans le pays s’annonce encore plus bas cette année, ce n’est pas la principale difficulté de cette élection. A la mi-journée déjà des incidents et actes d’intimidation avaient été relevées par le Pocim, un regroupement d’organisations de la société civile cité par Jeune Afrique. L’organisation a d’ailleurs annoncé le meurtre d’un président de bureau de vote confirmé par plusieurs sources sécuritaires.

A relire: Présidentielle au Mali: Comment les Maliens ont voté

« Le président du bureau du village de Arkodia, dans le cercle de Niafunké (Tombouctou) a été assassiné. Les quatre assesseurs ont été également molestés et le bureau de vote brulé », a fait savoir l’organisation. « Plusieurs bureaux n’ont également pas pu ouvrir suite à la menace sécuritaire dans le Centre. Les opérations de vote ont été suspendues à Sendegué et Takoutala dans le cercle de Mopti, « après le renvoi des agents électoraux par des hommes armés aux environs de 12 heures ». Les agents ont également été chassés à Bouati, dans la commune de Niafunké, obligeant l’arrêt des opérations selon les observateurs nationaux. », apprend le confrère.

Alassane SANOU

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte