Ebola : Pourquoi les femmes sont les principales victimes de l’épidémie en RDC


L’épidémie d’Ebola qui sévit actuellement en RDC, principalement dans les provinces du nord Kivu et de l’Ituri dans l’est du pays fait plus de victimes femmes que d’hommes. Les raisons.

Ebola est de retour en République démocratique du Congo (RDC). Et ce sont les femmes qui en paient le prix fort. Selon les chiffres officiels plus de 60% des victimes de l’épidémie sont des femmes.

Henriette Okito de l’unité de protection des femmes de l’ONG Oxfam a donné les raisons des nombreux cas d’Ebola au sein de la gente féminine. Elle a expliqué sur les antennes de RFI que les femmes sont le plus souvent en contact avec les malades et les corps. « Si la personne meurt, on doit amener le corps à la maison. Et c’est plus les femmes qui entourent le corps. A l’extérieur de la maison, ce sont des hommes qui sont là, en train de prendre du café, allumer le feu. Donc les femmes touchent le corps, elles essaient de le maquiller. », a-t-elle souligné avant d’ajouter que « En termes d’héritage, on partage les biens de la personne qui est décédée. Donc on a tous ces cas-là des femmes qui ont touché les biens de la personne décédée. Lorsque la personne est malade, c’est plus la femme qui est là, en train d’assister la personne hospitalisée. Donc c’est plus les femmes qui sont exposées au virus ebola. »

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte