Etats-Unis/ Attentats du 11 septembre : 17 ans après, plus d’un millier de victimes toujours non-identifiées


C’était également un mardi. Le 11 septembre 2001, les Etats-Unis connaissaient l’un des plus grands drames de leur histoire. Les attentats des tours jumelles du World Trade Center et du Pentagone le même jour avaient fait près de 3.000 morts et à peu près autant de blessés.

Pour l’anniversaire de l’évènement, les Etats-Unis se sont souvenus de ces victimes. « Nous compatissons ensemble pour chaque mère et père, sœur et frère, fils et fille, qui nous a été volé aux tours jumelles, au pentagone, et ici dans ce champ de Pennsylvanie. Nous honorons leur sacrifice en promettant de ne jamais flancher face au mal, et de faire tout ce qu'il faut pour garder l'Amérique en sécurité. », indique le président, Donald Trump, dans une publication sur sa plateforme sociale. Si les années sont passées, les souvenirs semblent toujours vifs d’autant plus que plus d’un millier de victimes restent non-identifiés à ce jour.

Selon Lemonde, l’identité de 1 111 hommes et femmes soit près de 40% des 2 753 tuées ce jour n’ont pas encore été formellement identifiées. La dernière identification ayant été celle de Scott Michael Johnson, un analyste financier dans les tours jumelles. « Le chef du bureau de médecine légale de New York, Charles Hirsh, est mort en 2016, mais une équipe de dix personnes continue de comparer, chaque jour, les 21 905 restes humains retrouvés dans les décombres des tours jumelles avec une base de données de 17 000 profils ADN, provenant de disparus ou de leurs proches. Chaque échantillon a été testé à plusieurs reprises – jusqu’à 15 ou 20 fois pour certains – mais plus d’un millier restent encore inexploitables. », livre le confrère.

Alassane SANOU

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte