Nigéria : Une « fausse première Dame » mise aux arrêts.


Ph. Dr.

Les services secrets nigérians ont mis aux arrêts une femme ayant utilisé diverses fausses identités pour accéder au complexe présidentiel du Nigeria afin de mener des escroqueries commerciales. Cette femme se prétendant être la première Dame du Nigéria a été débusquée et mise aux arrêts par les services secrets nigérians.

Selon les services secrets, la « fausse première Dame », se serait livrée à des actes d’escroqueries en utilisant diverses fausses identités pour accéder au complexe présidentiel nigérian. Ils ont également déclaré qu’Amina Mohammed se serait d’abord fait passer pour la première Dame de l’État de Kogi. Ce qui lui aurait facilité l’entrée dans la villa présidentielle de la capitale, Abuja. Elle aurait ensuite invité des personnes à l’intérieur de la résidence en leur faisant croire que c’était une invitation de l’épouse du président de la République Nigériane Muhammadu Buhari.

A en croire les services secrets, elle a escroqué entre autres 150 millions de nairas (414.000 $) à l’homme d’affaires fortuné Alexander Chika Okafor pour une transaction immobilière dans la ville de Lagos. Lors d’un point de presse sur l’arrestation, la présumée coupable Mme Mohammed a crié: « C’est un mensonge ». Selon Peter Afunanya, le porte-parole de l’agence des services secrets nigérians, encore nommé Département de la sécurité de l’État (DSS), les scènes se sont déroulées pendant que la Première Dame Aisha Buhari était hors du pays en novembre 2017.

Maxime KOUADIO (Stg)

Serge Maxime KOUADIO

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte