Cyber-harcèlement: Cinq journalistes épinglés en France, ce qu'ils risquent


Le harcèlement sur internet est passible de 2 ans d'emprisonnement.
Cinq journalistes ont été épinglés en France pour fait de cyber-harcèlement, suite à un article du journal Libération sur la «Ligue du Lol», un groupe privé Facebook, créé par les hommes de médias devenus des harceleurs en ligne. L'information a été donnée par Rfi dans son édition de ce mardi 12 février 2019.
Rfi dans son édition de ce mardi 12 février 2019 indique que la polémique sur cette affaire de journalistes devenus des harceleurs en ligne et sévissant sur les réseaux sociaux depuis une dizaine d'années, enfle depuis vendredi 8 février 2019. Ces journalistes accusés de cyber-harcèlement, selon ce média, sont issus des journaux Libération et du site des Inrockuptibles. Certains ont été mis à pied pour les besoins des enquêtes internes, d’autres démissionnent ou font l’objet d’un licenciement pour faute grave.Les cibles de prédilection de ce groupe d'hommes de la «Ligue du Lol» étaient pour la plupart des femmes ou des militantes féministes, journalistes ou blogueuses.Si les faits sont avérés, les personnes mises en cause pourraient subir les conséquences de leurs actes surtout en matière de droit du travail.Le harcèlement sur internet est passible de 2 ans d'emprisonnement et de 30 000 euros, soit 19,500 millions de Fcfa, d'amende.Irène BATH

 

Irene Bath

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte