Libye : offensive militaire sur la capitale


05/04/2019
Libye : offensive militaire sur la capitale
Le maréchal Khalifa Haftar veut marcher sut Tripoli

Une offensive militaire a été lancée par le maréchal Khalifa Haftar sur la capitale libyenne ce vendredi 5 avril 2019. Un raid qui, selon Radio France internationale (Rfi), a été repoussé à 30 kilomètres de Tripoli.

Baptisée « Libérer Tripoli », cette offensive surprise du maréchal Haftar a été stoppée une trentaine de kilomètres de la capitale. Notre source ne précise pas pour l’heure le bilan.

Notre source indique que jeudi, l'Armée nationale libyenne (ANL) avait, dans un premier temps, pris possession d’un point de contrôle aux portes de la capitale, Tripoli. Mais aujourd'hui à l'aube, le rapport de force a basculé. Selon des sources sécuritaires, la milice locale de Zawiya, une ville voisine, a repris le contrôle de ce barrage.

Des images, des photos et des vidéos de ces prisonniers capturés circulent sur la toile, mais l'ANL garde le silence pour le moment. La force de protection de Tripoli, une coalition de milices de la capitale, indique avoir participé à cette contre-offensive pour stopper l'ANL. La presse libyenne fait par ailleurs état de combats au sud-ouest de Tripoli, dans la ville d’Azizia, alors que les deux camps renforcent le déploiement de leurs troupes.

Le maréchal Haftar, l’homme fort de l’est libyen, l’est désormais aussi à l’ouest. Son «armée nationale libyenne», qui contrôle la majeure partie du pays ravagé par la guerre et le chaos politique, a avancé vers la capitale, Tripoli, encore tenue par le «gouvernement d’union nationale» de Fayaz al-Sarraj, reconnu par l’ONU. 

Ajoutons que le Conseil de sécurité de l'ONU doit se réunir en urgence, aujourd'hui vendredi.

 

Jonas BAIKEH

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2