Algérie : La présidentielle sur le point d'être reportée


Algérie : La présidentielle sur le point d'être reportée
Les candidats à la présidence ne se bousculent pas en Algérie

La présidentielle en Algérie est sur le point d'être reportée pour défaut de candidature, a fait observer Le Point, ce dimanche 26 mai 2019.L'élection pourrait être repoussée, car aucune candidature n'a encore été déposée au Conseil constitutionnel, assurent les médias algériens.

« Aucune candidature » à la présidentielle du 4 juillet en Algérie n'a été déposée au Conseil Constitutionnel, a affirmé dimanche 26 mai la radio nationale, ce qui laisse entrevoir un report du scrutin. Selon ce même média public, le Conseil constitutionnel doit « statuer » sur « cette situation inédite » lors d'une « réunion » ce dimanche. Il n'a pas fourni d'autres détails ni mentionné de source.

La date limite de dépôt des candidatures a officiellement expiré samedi à minuit. Plusieurs médias comme El Watan (francophone, indépendant) ou encore El Moudjahid (gouvernemental) font de leur côté état d'une candidature, celle d'un militaire à la retraite, Benzahia Lakhdar, un ex-militant du Front de libération national (FLN), le principal parti au pouvoir. Sollicité par l'Agence France-Presse, le Conseil constitutionnel n'était pas joignable dimanche dans la matinée.

Notre source a rappelé que L'Algérie est secouée depuis le 22 février par des manifestations massives déclenchées par la volonté du président Abdelaziz Bouteflika de briguer un cinquième mandat. M. Bouteflika a démissionné le 2 avril sous la pression de la rue et de l'armée, mais les manifestants restent mobilisés en réclamant le départ de l'ensemble du « système » au pouvoir durant les deux décennies de règne d'Abdelaziz Bouteflika. Ils rejettent la tenue d'une élection présidentielle tant que cette revendication n'a pas été satisfaite.

Jonas BAIKEH

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte