Situation socio-politique au Bénin :Un observateur se prononce et dénonce


12/06/2019
Situation socio-politique au Bénin :Un observateur se prononce et dénonce

La situation politique tendue dans laquelle se trouve le Bénin actuellement est déplorée par des observateurs avertis. au nombre de ceux-ci, un homme politique qui avait beaucoup milité pour la conférence nationale des forces vives de la nation au Bénin.

«nous ne sommes pas d'accord avec ce qui se passe actuellement au Bénin. il faut un changement», a dénoncé ce militant de ce parti politique aujourd'hui professeur agrégé en pédiatrie. Ce jeune politicien a été de ceux qui ont marqué l'histoire politique béninoise dans les années 90. Son combat aux côtés des dirigeants de ce parti politique avait contribué au changement du régime béninois à cette époque. l'on se souvient que le militant noir d'afrique du Sud, Steve Biko de son nom à l'état civil Stephen Bantu Biko, a marqué la lutte contre l'apartheid, qui fait de lui, l’une des figures de la lutte anti-apartheid. Comme le Sud africain Steve Biko toutes proportions gardées, ce jeune professeur agrégé en pédiatrie, à l'époque étudiant, a également su marquer de son empreinte l'histoire de la démocratie béninoise et les esprits de certains hommes politiques. Cet activisme lui a valu le surnom Steve Biko, comme aimait l'appeler le général Mathieu Kérékou. Figure centrale de la vie politique de son pays, le général Mathieu Kérékou fut le chef de l’état pendant près de trois décennies, d’abord à la tête d’un état autoritaire, puis comme président démocratiquement élu d’un régime devenu pluraliste. Basé sur un modèle de développement socialiste, le pays a, après amorcé un virage vers le libéralisme au début des années 90, auquel le Steve Biko béninois a rappelé avoir fortement contribué. Des réformes démocratiques, suivies d'élections libres, en 2006 ont ouvert une page, et l'économiste Boni Yayi succède alors à Kérékou. le 6 avril 2016, Patrice talon devient le locataire du palais présidentiel. «alors que tout le monde avait fondé un espoir en lui, sa gestion va vite être contestée pour bien de raisons», explique notre source sur sa page facebook. l'invalidation de la candidature de l'opposition lors des élections législatives 2019, fait perdre à ce pays réputé pour être un exemple de démocratie en afrique de l'ouest, cette place de choix. en témoigne les violences suite à l'annonce des résultats provisoires de ce scrutin marqué par l’absence de l'opposition qui n'a pas été autorisée à présenter de candidats et par un important taux d'abstention. les manifestations post-électorales ont été réprimées par des tirs à balles réelles, et ont fait au moins deux morts, selon un nouveau bilan établi par la commission électorale. Malgré ces irrégularités et des perturbations, le scrutin a été validé. la saignée s'est poursuivie avec l'installation de la nouvelle assemblée nationale, issue d’un scrutin auquel aucun parti d’opposition n’a pu participer. Désormais acquise à Patrice talon, l’assemblée pourrait ensuite rapidement se pencher sur une réforme constitutionnelle plusieurs fois repoussée sous la précédente législature. Cette réalité qui entache fortement la démocratie au Bénin a fait resurgir Steve Biko qui a déclaré avoir pris du recul vis-à-vis de l’actualité politique. Pour l'heure l'on ne sait ses réelles motivations.

 

M.A (Info / une correspondance particulière)

Linfodrome.ci

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte