Migration en Italie : L’ex-ministre de l’intérieur risque 15 ans de prison pour séquestration de personnes


13/02/2020
Migration en Italie : L’ex-ministre de l’intérieur risque 15 ans de prison pour séquestration de personnes
Mattéo Salvini, ex-ministre de l’intérieur passe un mauvais moment

La justice cécilienne a lancé une poursuite contre l’ancien ministre de l’intérieur, Mattéo Salvini, annonce France 24. On lui reproche d’avoir été trop ferme sur ses agissements face aux migrants.

Le tribunal de Catane (Sicile) reproche à l’ancien ministre, qui est le chef de l’extrême droite italienne, d’avoir empêché un bateau de migrants d'accoster au large de la Sicile. Ce navire contenait 116 personnes et l’épisode a duré toute une semaine. Le chef de l’extrême droite a exigé des conditions d’accords avec cinq pays d’Europe avant de flancher.

La justice a retenu comme chefs d’accusation, « abus de pouvoir et séquestration de migrants ». Il encourt une peine de 15 ans de prison et 6 à 8 ans d’inéligibilité au cas où ce procès aboutirait à une condamnation. Le pire, pour lui, est que le sénat vient de lever son immunité parlementaire et aussi a-t-il été lâché par ses collègues de l’extrême droite.

Toutefois, Mattéo reste serein quant à l’issue de cette procédure car, à l’en croire, c’était son devoir qu’il accomplissait selon la constitution. « Je pense que j’ai juste protéger la sécurité, les frontières et la dignité de mon pays. Je ne pense pas que ça puisse aboutir à une condamnation » s’est-il défendu.

 

Alain B. Zadi (Stg)

Alain Zadi (stg)

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome