Syrie: Kofi Annan désigné par l'ONU et la Ligue arabe pour tenter d'éteindre l'incendie


25/02/2012
Kofi Annan, ancien secrétaire général de l'ONU. AFP /
Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a nommé son prédécesseur Kofi Annan comme envoyé spécial de l’ONU et de la Ligue arabe en Syrie. Kofi Annan est chargé d’apporter tout son poids et son expérience diplomatique pour faire cesser les violences en Syrie.

Si Kofi Annan a été choisi pour tenter de régler le conflit syrien, c’est parce qu’il est sans conteste un poids lourd diplomatique. L’ancien patron de l’ONU a montré à plusieurs reprises sa capacité à désamorcer les crises : au Kenya où sa médiation avait permis la formation d’un gouvernement d’union pendant la crise de 2008, mais il est aussi crédité de bonnes relations avec Bachar el-Assad qu’il avait convaincu de se tenir à distance pendant la guerre entre Israël et le Hezbollah libanais.

Cette fois, son mandat est de faire cesser les violences en Syrie et de proposer une solution de sortie de crise. Beaucoup à l’ONU jugent qu’il est déjà trop tard et que les violences ont atteint un point de non retour. Même la Russie a échoué à convaincre son allié syrien d’accepter des négociations. La nomination d’un diplomate de premier rang comme Kofi Annan a au moins le mérite de signaler que la Syrie est désormais une priorité pour les Nations unies.

Par RFI

1 | 2

 

Videodrome