Humidité dans la maison : Que faire ?


Elle est non seulement destructrice pour votre logement mais constitue également une source de maladies, respiratoires notamment. Voici comment contrer l’humidité dans votre maison

 Humidité dans la maison ; le saviez-vous

L’air ambiant est chargé en humidité. Une présence qui est nécessaire dans toutes les habitations saines. Mais s’il faut en moyenne entre 30% et 40% d’humidité dans l’air, être en-dessous ou au-dessus s’avère nocif. C’est pourquoi aujourd’hui, les normes dans les nouvelles habitations sont strictes afin de garantir une bonne ventilation de l’air. Mais parfois la simple présence des habitants suffit à faire monter le taux d'humidité de la maison. Par exemple, une famille de 4 personnes dégage en moyenne 12 litres d’eau dans l’air. Cette quantité peut augmenter en fonction des activités. Ménages, douches, vaisselle, bains… font grimper parfois le taux à 80%. Une bonne ventilation viendra à bout de ce surplus d’humidité.

Voici les gestes pour optimiser la ventilation dans un intérieur sain

- Soigner les joints des pièces humides en les entretenant régulièrement.
- Ne pas obstruer les bouches d’aération.
- Ne pas calfeutrer les portes de communication. 2 cm de jour sont nécessaires pour la circulation de l’air.
- Ne pas éteindre les VMC électriques.

Humidité : les vérifications à effectuer          

- Halte aux idées reçues : isolez votre habitation mais ne calfeutrez pas cette dernière ! En isolant trop votre logement, vous empêchez l’air de circuler et de se renouveler, ce qui favorise la montée du taux d’humidité. L’air ne pouvant pas s’échapper, l’eau s’accumule. Un exemple flagrant : une maison moderne très bien isolée met près de 10 heures à renouveler son air, alors qu’une maison ancienne ou moins isolée 1 heure environ.

- Aérez votre habitation chaque jour au minimum 5 minutes en prenant soin d’éteindre vos radiateurs et après toutes les activités ayant provoqué une surcharge d’humidité comme un bain ou le ménage.

- Vérifiez la barrière d’étanchéité de votre habitation. Tout ce qui enveloppe votre habitation ou qui entre en contact avec l’humidité doit être régulièrement entretenu. Toitures, murs, fissures, joints de maçonnerie sont à contrôler. Le gel, le vent, le soleil ou les pluies diluviennes peuvent endommager ces surfaces souvent sollicitées.

- Contrôlez les remontées capillaires. Ce phénomène provient des eaux mal évacuées qui remontent du sol vers le bas des murs. Les remontées capillaires concernent principalement les rez-de-chaussée. Elles peuvent être provoquées par un détournement du réseau d’eau, un terrain trop pentu, une mauvaise évacuation de l'eau de pluie.

 

Source: Déco.fr

N.B: Le titre et le chapô sont de la Rédaction

Linfodrome.ci

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next

LES ARTICLES LES PLUS LUS

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte