Les dix commandements du rangement (Première partie)


Bien ranger sa maison, ce n'est pas seulement passer la serpière mais aussi prendre des dispositions pour un cadre de vie agréable et chaleureux. Voici la première partie des dix commandements du rangement.

1. Se débarrasser de l'inutile

On a tous tendance à accumuler. Des livres, des vêtements, des objets... Or, c'est antinomique avec le rangement. Surtout dans de "Chez soi, il ne faut garder que l'essentiel, pour avoir le moins de choses à ranger, poser, entreposer et gagner ainsi en espace ne pas hésiter à trier le superflu, voire le jeter ou mieux le donner. 

2. Optimiser l'espace avant d'installer des rangements

A chaque profil de pièce correspond un type de rangement. Si la chambre est petite, on privilégie les rangements en hauteur par souci de gain de place et pour optimiser l'espace. Si le salon est vaste, on peut miser sur une commode, une armoire, que l'on peut également mixer avec des rangements en hauteur -sur mesure ou à monter soi-même-, tels qu'une bibliothèque par exemple.  

3. Faciliter son quotidien et ses habitudes de rangement avant de les créer

Ranger, c'est aussi se caler sur ses habitudes, ses préférences. Si l'on a plutôt des vêtements à plier, mieux vaut créer des étagères ou aménager des casiers dans une armoire ou un dressing En revanche, si l'on a une majorité de vestes, chemises, pantalons ou tailleurs à suspendre, il faut privilégier les tringles. Sans oublier de respecter une certaine profondeur pour éviter de pendre en biais. L'idéal étant de prévoir un dressing ou une armoire d'au moins 55 cm de profondeur.

4. Ne pas oublier la ventilation dans un rangement fermé

Si avec des rangements ouverts, on doit faire la chasse à la poussière, avec des rangements fermés, il faut veiller à ce que l'intérieur ne sente pas... le renfermé.

5. Miser sur la durabilité des matériaux

Pour créer les portes et les étagères d'un rangement, le bois a l'un des meilleurs profils. Parce qu'il résiste à tout : au poids, à l'eau, au temps. Et parce qu'il peut être peint d'une couleur assortie à un intérieur. Même scénario avec le contreplaqué, où l'on opte pour des planches de 18 à 20 mm d'épaisseur. Mais gare toutefois au mélaminé, plus fragile : mieux vaut le réserver à des étagères sur lesquelles on ne rangera rien de trop lourd. Quant à l'aluminium, c'est une option supplémentaire pour des portes coulissantes de placard ou de dressing. Et ce d'autant que ce matériau cumule les avantages : il est à la fois solide, durable et jusqu'à deux fois moins cher que le

 

Source: Côté maison

 

 

Marlène BOKO

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte