Mutilations génitales féminines : Mariatou Koné annonce une prévalence nationale de 38%

Le gouvernement tire la sonnette d'alarme
08/02/2017 | | Commenter l'article
587

A l'instar des autres pays à travers le monde, la Côte d'Ivoire a commémoré hier, lundi 6 février 2017, la journée internationale dédiée à la lutte contre les Mutilations génitales féminines (Mgf).

En marge des activités de sensibilisation sur cette pratique, le gouvernement, par le biais du ministère de la Femme, de la protection de l'enfant et de la Solidarité, a produit un communiqué. Dans ce document dont copie nous est parvenue, Mariatou Koné fait savoir que l'excision est la forme la plus pratiquée des Mgf en Côte d'Ivoire, avec une prévalence nationale de 38%. « Dans notre pays, l’excision est la forme la plus pratiquée, avec une prévalence nationale de 38% », relève-t-on.

A lire aussi: Lutte contre les mutilations génitales/ l'Oms met la pression aux agents de santé

La ministre sonne l’alerte contre les mutilations qui, à l'en croire, représentent des pratiques culturelles portant atteinte à l’intégrité physique de la femme en particulier. « Les Mgf constituent des actes de violation des droits humains et une grave menace pour la santé des femmes et des filles, notamment sur les plans psychologique, sexuel et procréatif. Elles ont, entre autres, pour conséquence d’accroître leur vulnérabilité face au Vih-Sida », fait-elle valoir. Elle ajoute qu'à l'image de toutes les autres formes de violences faites aux femmes et aux filles, les Mgf posent l’épineuse question du genre et de la place des femmes dans la société ivoirienne. C'est pourquoi, face à la persistance du phénomène avec des stratégies de contournement, Pr Mariatou Koné souligne que l’État ivoirien entend s’approprier les stratégies de lutte innovantes.

Et ce, à l'effet d'assurer la coordination des interventions de toutes les parties prenantes, qu’il s’agisse des actionsde prévention ou de prise en charge holistique. « La lutte contre l’excision interpelle la vigilance et la mobilisation de tous : autorités politiques, acteurs des médias et de la communication, jeunes, leaders communautaires et guides religieux, Ong nationales et internationales. Le gouvernement encourage toute la communauté nationale à mutualiser les efforts et à poursuivre la lutte avec détermination. Chacune de nos victoires sauvera des vies et la politique ''de tolérance 0''contre les mutilations génitales féminines en Côte d’Ivoire sera une réalité dans notre pays », précise dans son message, Mariatou Koné, au nom du gouvernement.

 

 

TRAORE Tié

 

 Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

Recevez toute l'actualité directement
dans votre boîte e-mail !


Du lundi au vendredi, recevez chaque matin l'essentiel de l'actualité :
politique, économique, société, sport...

TRAORE Tié

|

  • SOURCE: L'inter

EN CONTINU

Pub New Era 300x600

 

Articles de la même catégorie

Articles de la même catégorie

Comment aménager un studio

19/05/2016
| Linfodrome.ci
    |
  • Linfodrome

Les photos professionnelles pourraient faire vendr...

16/03/2016
| Linfodrome.ci
    |
  • Linfodrome

Quels meubles choisir pour votre villa ?

06/03/2016
| Linfodrome.ci
    |
  • Linfodrome

Que rechercher dans un appartement ?

01/03/2016
| Linfodrome.ci
    |
  • Linfodrome
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte