Cinéma : Pr Léon Xiao Yongliang, directeur-technicien du film à succès Titanic, fait des révélations


18/09/2019
Cinéma : Pr Léon Xiao Yongliang, directeur-technicien du film à succès Titanic, fait des révélations
Pr Léon Xiao Yongliang a passé plus de 20 ans aux Etats-Unis où il a étudié et travaillé avant de retourner définitivement dans son pays, la Chine. (Ph : DR)

D’un budget initial de 160 millions de dollars, soit 80 milliards de Fcfa, la réalisation finale du film à succès Titanic a coûté 300 millions de dollars, soit 150 milliards de Fcfa. Professeur Léon Xiao Yongliang, directeur-technicien au moment de la réalisation de ce film, fait des révélations sur cette production cinématographique.

Directeur-technicien du film à succès Titanic, Léon Xiao Yongliang est Professeur à l’Université normale de Beijing, en Chine. Invité à se prononcer sur les nouveaux médias et le développement de la créativité numérique de la Chine, il a présenté le rôle qu’il a joué dans la réalisation du film Titanic. « Pour la réalisation du film Titanic, les effets spéciaux et la technologie numérique ont joué un rôle important. Il y a eu des effets spéciaux pour le bateau, les salles de machines, de danse et de navigation. Je travaillais pour améliorer les effets spéciaux du film Titanic », a mentionné Professeur Léon Xiao Yongliang.

Il a révélé qu’il aurait fallu 200 millions de dollars, soit 100 milliards de Fcfa, pour la construction du Titanic. Alors que le budget total du Titanic qui était initialement fixé à 160 millions de dollars, soit 80 milliards de Fcfa, a été porté à 300 millions de dollars, soit 150 milliards de Fcfa. « La technologie numérique a donc été utilisée pour construire le Titanic, en vue de la réalisation du film », a-t-il dit. Ces informations ont été données ce mercredi 18 septembre 2019 lors de la conférence animée au siège de l’Institut de recherche et de formation de l’administration nationale de la radio et de la télévision (RTI/NRTA).

Professeur Léon Xiao Yongliang a rappelé que le film Titanic a permis d’engranger plus de 4 milliards de dollars, soit 2 000 milliards de Fcfa de revenus et de remporter plus de 14 oscars.

S’agissant de la présentation sur les nouveaux médias et le développement de la créativité numérique de la Chine, le conférencier a indiqué que la Chine est passée par trois étapes de transformation pour se positionner 40 ans après comme la deuxième puissance économique mondiale. Ces trois étapes, a-t-il dit, sont l’industrialisation, l’urbanisation et la digitalisation. « En 2017, la Chine est le premier pays au monde à fabriquer des produits. Viennent ensuite l’Union européenne (Ue) et les Etats-Unis. En 2015, le Gouvernement chinois a beaucoup investi dans l’urbanisation. Le taux d’urbanisation est aujourd’hui de 60%. Avec l’urbanisation, les paysans sont devenus les habitants d’une ville, donc ils peuvent consommer plus de produits. L’industrie de numérisation est une priorité dans notre économie », a présenté Pr Léon Xiao Yongliang. Puis d’informer qu’il existe plus de 800 millions d’utilisateurs d’internet en Chine pour une population de 1,4 milliard d’habitants. « Les utilisateurs d’internet représentent 60% de la population totale ; 98% utilisent des appareils mobiles », a mentionné le conférencier.

Pr Léon Xiao Yongliang n’a pas exclu des conséquences négatives liées au développement de la créativité numérique de la Chine. « Pour chaque chose il y a des conséquences très négatives. Mais, notre société a la capacité de s’adapter », a-t-il dit.

 

Irène BATH (Envoyée spéciale)

Irene Bath

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome