Scandale de la viande avarié du Brésil


30/03/2017 | | Commenter l'article
376

La police brésilienne a révélé suite à une enquête qu’elle a diligentée que vingt et un établissements de produits carnés ont fait de la fraude en exportant de la viande avariée. Cette révélation relayée par la presse internationale a été prise au sérieux.

Ainsi, l’Union Européenne a-t-elle sonné l’alerte en demandant au brésil de retirer de la liste des exportateurs  les établissements concernés par ce trafic.

Pour rappel notre pays importe des produits carnés du Brésil. C’est pourquoi nous avons instruit nos services vétérinaires et nous avons pris des mesures conservatoires.

Il en résulte :

  1. Le renforcement  du contrôle officiel par les services vétérinaire en frontières et en conformité avec l’article 5 de la Loi N et en conformité avec l’article 5 de la Loi N° 96-563 du 25 juillet 1996 relative à l’inspection sanitaire et qualitative des Denrées animales et d’Origine Animale (DAOA) qui stipule que les missions de contrôle officiel et d’inspection sanitaire et qualitative des denrées animales et d’origine animale sont assurées par des vétérinaires inspecteurs;
  2. Les prélèvements systématiques d’échantillons représentatifs du ou des lots par les services vétérinaires en frontières pour analyse au laboratoire en conformité avec l’alinéa 3 de l’article 6 du décret N°96-563 du 25 Juillet 1996 qui habilite les vétérinaires inspecteurs à procéder comme suit :
  3.  La mise en consigne systématique par les services en frontières de tout lot de viande en provenance du Brésil  en conformité avec l’alinéa 3 de l’article 6 du décret N°96-563 du 25 Juillet 1996.

En outre, les articles 25 et 26 du décret N°99-447 du 07 Juillet 1999 portant application de la loi N°96-563 du 25 Juillet 1996 relative à l’inspection sanitaire et qualitative des denrées Animales et d’Origine Animale disposent que :

-        Les opérations d’inspections et de contrôle à l’importation desdites denrées ont lieu dans les zones  sous douanes et/ou les postes des services vétérinaires d’hygiène alimentaire;

-        Ces opérations sont sanctionnées par la délivrance d’un certificat vétérinaire de salubrité d’importation qui constitue une condition indispensable à l’importation effective des Denrées Animales et d’origine Animale;

-        Les denrées qui ne satisfont pas aux prescriptions relatives aux normes sont saisies par les agents des services vétérinaires d’hygiène alimentaire;

-        Les denrées saisies sont détruites aux frais du détenteur (importateur) sous le contrôle des agents des services vétérinaires d’hygiène alimentaire.

Toutes ses mesures conservatoires sus-citées sont appliquées par les services vétérinaires du Ministère des ressources animales et halieutiques (MIRAH) sur le terrain avec une parfaite adhésion des établissements importateurs de viande foraines. Plusieurs inspections, avec prélèvements suivis d’analyses, ont déjà été réalisées et les résultats de ces analyses montrent que la viande foraine sur le marché ivoirien ne présente aucun danger pour la consommation humaine. En définitive les populations ivoiriennes peuvent continuer de consommer la viande en toute quiétude.

 

Fait à Abidjan, le 30 Mars 2017

Linfodrome.ci

Linfodrome.ci |

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte