Conduite – Comment survivre aux différentes conditions climatiques?


(Photo : Carmudi)

Ce serait l’idéal s’il pouvait toujours faire beau partout en Côte d’Ivoire, qu’il ne fasse ni trop chaud ni trop frais, que le temps soit juste assez ensoleillé, et que le vent souffle doucement. Malheureusement ce n’est pas toujours le cas et tous les usagers de la route peuvent un beau jour se retrouver face à des conditions météorologiques difficiles. Et si le sale temps est le plus souvent désagréable, il peut arriver qu’il devienne dangereux de rouler dans ces cas. Carmudi a compilé pour vous ces recommandations à observer pour conduire en toute sécurité quand le temps se gâte.

1. Ne conduisez pas

Ne vous y trompez pas, la meilleure manière de vous en sortir lorsque le temps est mauvais ,c’est tout simplement de rester chez vous. Prenez le temps de vous informer sur les prévisions météo et si vous le pouvez, évitez de conduire dans des conditions difficiles. C’est particulièrement valable pour les longs voyages ou les trajets sur des routes peu familières.

2. Vérifiez que votre voiture est apte à la conduite

Mieux vaut prévenir que guérir, alors si malgré tout vous devez rouler dans des conditions climatiques difficiles, assurez-vous que votre véhicule soit bien prêt à faire face aux intempéries :

Inspectez vos essuie-glaces à la recherche de craquelures dans le caoutchouc. Testez aussi leur fonctionnement et remplacez les balais s’ils laissent des traces ou s’ils nécessitent plusieurs passages pour nettoyer le pare-brise. Testez aussi tous vos phares car ils vous aideront à voir et être vu. Vérifiez aussi le fonctionnement de vos clignotants et de vos feux de freinage, afin que les autres usagers de la route puissent détecter à temps votre présence. Nettoyez les couvercles de vos phares et allumez-les dès que la visibilité baisse. Examinez vos pneus : lorsque la chaussée est glissante, votre sécurité dépend en grande partie de l’adhérence de vos pneus. Assurez-vous donc de bien les gonfler et de remplacer ceux qui sont usés. Prévoyez une trousse d’urgence dans votre voiture. Vérifiez qu’elle contient tout ce dont vous pourriez avoir besoin.

3. Modifiez votre façon de conduire en fonction de la météo

Il se peut que votre véhicule se comporte différemment lorsque le temps est difficile, et vous devrez donc adapter votre conduite en conséquence :

Canicule :

En Côte d’Ivoire, quand le soleil tape fort, les températures peuvent rapidement grimper. Il est alors important pour vous et vos passagers, surtout les jeunes enfants, de boire régulièrement. Des lunettes teintées anti UV peuvent aussi être très utiles en vous évitant d’être éblouis, en particulier lorsque vous roulez face au lever ou au coucher de soleil, et que vous recevez directement les rayons. Orientez aussi les visières dans votre véhicule pour vous abriter du soleil.

Vent de travers :

Il n’est pas rare que des vents violents trainent des débris ou même des branches jusqu’au milieu de la route. La force du vent se ressent généralement plus sur terrain découvert ou lorsque vous traversez un pont. Vous devez donc rouler doucement et rester attentif à d’éventuels obstacles sur la route.

Pluie :

Pendant les périodes de grandes pluies en Côte d’Ivoire, on est souvent confronté à la visibilité réduite et à l’aquaplanage. Roulez tous phares allumés et activez vos essuie-glaces pour chasser l’eau qui ruisselle sur votre pare-brise et améliorer votre visibilité. Quant à l’aquaplanage qui se produit lorsque la voiture « flotte » parce que les pneus ne parviennent pas à évacuer assez vite la couche d’eau qui se forme entre la route et le véhicule, il entraine une perte de traction, qui altère les réactions de la voiture à vos commandes.

Si vous sentez que votre véhicule perd de l’adhérence ou dérape sur la chaussée, essayez de rester calme et de garder le contrôle de la voiture. Continuez à regarder dans la direction où vous voulez aller et braquez-y doucement le volant avec les deux mains. Ne donnez pas de violents coups de freins, car vous risqueriez de perturber davantage l’équilibre du véhicule, qui n’en serait que plus difficile à contrôler.

Inondation :

Plusieurs routes du pays sont souvent couvertes par les eaux. Si possible, ne vous aventurez pas dans des zones inondées, car non seulement les flaques peuvent être plus profondes que vous ne pensez, mais en plus elles peuvent être jonchées de branchages ou de cailloux pouvant endommager votre voiture. De plus, si la soupape d’admission d’air et le moteur aspirent l’eau, votre véhicule risque de s’arrêter net. Cependant si vous devez impérativement traverser des flaques, vous pouvez effleurez la pédale de frein dès que vous en sortez, afin de sécher les freins en créant de la chaleur par frottement.

4. Conseils généraux

Si vous devez conduire lorsque le temps n’est pas bon, observez ces recommandations générales :

Réduisez votre allure, restez à bonne distance du véhicule devant vous, tenez le volant à deux mains, gardez les yeux sur la route, évitez les virages serrés et ne donnez pas de grands coups de freins. Pour freiner, ralentissez en pompant plusieurs fois à petits coups sur la pédale de freins. Vous préviendrez ainsi les voitures derrière vous pour qu’elles aillent moins vite. Ne changez pas intempestivement de voie de circulation. Restez sur votre voie pour ne pas prendre de risques inutiles. Si votre voiture tombe en panne par mauvais temps, assurez-vous qu’elle soit suffisamment visible pour les autres automobilistes. Allumez vos feux de détresse, et au besoin, des fusées éclairantes que vous placerez à environ 50 m et 25 m de là où vous êtes arrêté. Ne quittez pas votre voiture, pour ne pas vous mouiller, ou prendre froid, ou vous perdre, ou être foudroyé.

En appliquant ces conseils simples, vous pourrez vous éviter de nombreux ennuis sur la route.

Mais quelque soit le temps qu’il fait, conduisez toujours prudemment !

Linfodrome.ci

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte