Les clés pour enregistrer votre nouveau véhicule en Côte d’Ivoire


(Photo : Carmudi)

Entre la recherche de renseignements en ligne, les visites chez le concessionnaire ou le revendeur, l’examen physique du véhicule convoité, le marchandage du prix et des modalités de paiement, etc., l’achat d’une voiture peut rapidement se transformer en une procédure longue et ennuyeuse. C’est d’ailleurs pour cela que dès que la vente est conclue, on est tenté de sauter au plafond pour fêter la fin des tracas. Malheureusement, dans la plupart des cas, vous êtes loin d’être au bout de vos peines. Un parcours tout aussi difficile vous attend pour la mutation de la carte grise de votre nouveau véhicule ainsi que pour son immatriculation. Les actions que vous devrez mener varieront légèrement, qu’il s’agisse d’un véhicule acheté localement ou importé par vos soins. Carmudi vous guide dans les démarches à suivre en Côte d’Ivoire pour enregistrer votre nouveau véhicule.

Pour une voiture d’occasion préalablement immatriculée en Côte d’Ivoire

Concernant un véhicule portant déjà une plaque d’immatriculation ivoirienne et que vous aurez acheté auprès d’un particulier ou dans un parking de véhicules d’occasion, il ne sera heureusement pas nécessaire de refaire l’immatriculation. Toutefois, pour prouver que vous en êtes bien le propriétaire, il vous faudra procéder à la mutation de la carte grise du véhicule, pour qu’elle soit établie à votre nom.

Les démarches administratives en rapport avec le transfert de propriété des véhicules étaient précédemment confiées à la Société nationale des transports terrestres (SONATT) et à l’Agence des transports urbains (AGETU). Mais ces deux structures ont par la suite été dissoutes, et leur personnel réaffecté au Centre intégré de gestion (CIG). Le CIG est, quant à lui, exploité par le groupe colombien Quipux, organisme chargé de l’édition de tous les documents et titres de transport.

Ainsi pour l’établissement de votre nouvelle carte grise, il vous faudra vous présenter vous-même (l’acquéreur) au CIG muni d’un dossier composé de :

Une photocopie lisible de votre pièce d’identité Un des trois exemplaires (original) de la déclaration de cession du véhicule Une photocopie lisible de la carte grise originale Une photocopie lisible du certificat de visite technique en cours de validité Un justificatif de domicile Une demande de certificat d’immatriculation d’un véhicule Le paiement du montant de la taxe due à la délivrance du certificat d’immatriculation (ex carte grise) Une mainlevée de gage (s’il y a mutation de véhicule gagé) Une demande de carte grise dûment remplie comportant :

– Au verso, l’identité et la signature légalisée du vendeur dans une mairie, un timbre municipal et l’identité de l’acquéreur sur le certificat de vente
– Au recto, le visa d’un commissariat de police ou d’une brigade de gendarmerie de l’identité de l’acquéreur (identique au certificat de vente) et un timbre fiscal

Votre carte grise et le certificat d’immatriculation associé seront généralement prêts à être retirés une à deux semaines après le dépôt du dossier complet. Si toutefois un retard supplémentaire est accusé, vous pourrez circuler en toute quiétude muni uniquement du coupon détachable de la précédente carte grise que le vendeur vous aura remise lors de la transaction, ou encore d’un certificat provisoire d’immatriculation. Cependant, l’utilisation de ces substituts devra être limitée à un mois au maximum.

Lorsque vous serez en possession de votre certificat d’immatriculation, il suffira de vous rapprocher d’une des nombreuses petites entreprises qui emboutissent et estampent les plaques minéralogiques. Le professionnel de votre choix vous posera vos plaques par la même occasion.

Pour une voiture importée

Si vous avez acheté une voiture en dehors du pays, pour ensuite l’importer, il vous faudra d’abord la dédouaner auprès du guichet unique du Port d’Abidjan et ce n’est que lorsque vous aurez par devers vous tous les papiers certifiant que votre véhicule est en règle par rapport aux services douaniers que vous pourrez passer à la demande de carte grise et de certificat d’immatriculation, en suivant exactement la même procédure que celle décrite ci-dessus concernant les véhicules ayant déjà circulé sur le marché domestique ivoirien.

Notez que si pour une raison ou une autre vous êtes dans l’incapacité de prendre vous-même soin de ces démarches, vous pouvez mandater quelqu’un d’autre (généralement un transitaire) et lui donner une procuration écrite portant mention de ses nom, prénoms, adresse et numéro de pièce d’identité pour qu’il procède à votre place.

Voilà, votre véhicule est maintenant dûment enregistré dans les registres de l’état et arbore fièrement ses plaques minéralogiques. Il ne vous reste plus qu’à lui faire passer un test d’aptitude technique, puis à signer un contrat d’assurance pour le protéger et vous pourrez (enfin !) profiter à fond de votre nouvelle acquisition !

Linfodrome.ci

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte