Les pannes les plus fréquentes selon l’âge de votre voiture


(Photo Carmudi)

C’est dans l’ordre naturel des choses, tout s’use avec le temps. Et malheureusement, votre voiture, en dépit de toute l’attention que vous lui portez ne dérogera pas à la règle, alors autant vous y préparer au plus tôt. Cependant en mécanique auto, l’apparition ou la récurrence de certaines pannes peut généralement être liée à l’âge du véhicule. De ce fait, en fonction de l’année d’édition du modèle que vous conduisez, certains dysfonctionnements seront plus prompts à se produire que d’autres et leur arrivée ne vous prendra pas au dépourvu.

Les deux premières années après la mise en circulation initiale sont généralement les plus paisibles. Tout fonctionne à merveille, sans la moindre anicroche et en dehors de quelques crevaisons, votre véhicule vous semble blindé. C’est d’ailleurs la raison qui explique que la plupart des garanties qu’offrent les constructeurs automobiles sur les véhicules neufs sont limitées à 24 mois. Les ennuis semblent patiemment guetter l’expiration de cette garantie pour surgir peu à peu. La troisième année est souvent celle qui vous apporte vos premiers soucis, à commencer par les équipements électroniques du véhicule, ainsi que les appareils électriques, tels que les lèves-vitres qui commencent parfois à désobéir à vos commandes. De petits bruits suspects se font également entendre, grincements, vibrations ou craquements, que vous finissez par associer au fonctionnement normal du véhicule. C’est aussi à partir de trois ans que l’on commence à remarquer de petites taches à l’endroit où l’on s’était garé, signe de la présence de fuites.

Avec le temps, vous aurez peut-être remédié à ces menus problèmes, et cela vous permettra d’allonger la durée de vie de votre véhicule. Mais si vous choisissez de faire la sourde oreille, ils iront grandissants. Et bien d’autres viendront s’ajouter à leur liste. Après six années, les suspensions se font bien moins souples, le tangage devient fréquent sur les pistes cabossées et les chocs durs à la descente des dos d’âne s’intègrent à votre quotidien. La climatisation ne refroidit plus autant et la réactivité du système de freinage est beaucoup moins vive. A l’opposé des problèmes apparus plus tôt, et qui entrainent au pire une baisse du confort à bord, ceux-ci impactent la sécurité et sont à traiter avec le plus grand sérieux.

Sept, huit, neuf années passent, et maintenant vous avez droit à la totale : les soucis liés au moteur, les pannes d’embrayage et du système de refroidissement se produisent bien plus souvent à ce moment, et la fréquence de vos visites chez le mécanicien se multiplie. Dans l’habitacle également l’usure des sièges semble s’accélérer, et en fonction du niveau de finition, vous verrez le revêtement du volant et du tableau de bord s’effriter et les joints en plastiques perdre de leur tonus. C’est généralement une bonne idée de penser à se séparer de votre bonne vieille voiture, et d’en acheter une neuve si vos finances le permettent. Au cas contraire, prévoyez une ardoise mensuelle conséquente à allouer au frais de garage, car il est peu probable que votre cher véhicule cesse de se dégrader par enchantement…

Bien évidemment, la longévité des véhicules dépend aussi grandement de la marque, l’intensité d’utilisation, l’état des routes sur lesquelles vous circulez, votre style de conduite, la qualité du carburant, et bien d’autres facteurs qui feront varier ce « planning » des pannes. Quoi qu’il en soit, Carmudi vous recommande vivement de ne pas de les laisser perdurer, car cela ne ferait que précipiter le départ de votre véhicule pour la casse.

Linfodrome.ci

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte