Info ou intox: Allumer la climatisation dès qu’on monte en voiture pourrait causer le cancer


C’est en substance ce qui ressort de cette lettre qui circule depuis plusieurs années sur les réseaux sociaux, dans les chaines d’emails, etc. Et bien évidemment, le vent de panique est au rendez-vous, occasionnant davantage de partages, et une distribution toujours plus large du message. Et si on s’arrêtait une petite seconde pour s’interroger sur le bien-fondé de cette rumeur ?

La rumeur

A en croire le mail, lorsqu’on laisse notre voiture stationnée au soleil, la hausse de température conduit les matériaux plastiques de l’habitacle à émettre du benzène, un composé chimique toxique et cancérigène, pouvant causer l’anémie, la leucémie, des fausses couches, un empoisonnement des os, du foie, des reins, entre autres pathologies. La lettre indique également que contrairement à un niveau acceptable de benzène d’environ 50 mg pour 929 cm2, une voiture stationnée au soleil peut en contenir jusqu’à 2000-4000 mg, soit 40 fois plus que le niveau acceptable, et qu’en allumant la climatisation dès le démarrage on s’expose dangereusement à l’inhalation de ces gaz toxiques.

Est-ce vrai ?

Difficile de faire plus alarmant comme message, surtout concernant une habitude aussi répandue sous nos cieux que l’allumage automatique de la climatisation. Comme toute rumeur qui se respecte, il est difficile de déterminer l’origine exacte de ce message, mais certaines incohérences dans le contenu font perdre au message une bonne part de crédibilité.

« Selon une étude réalisée » aucune organisation n’est concrètement citée comme source de renseignements ou auteure de cette étude.

« Le niveau acceptable de benzène dans des endroits confines est de 50 mg pour 929 cm2. » Aucune publication officielle n’est citée comme référence pour ce niveau dit acceptable. Par ailleurs, dans la pratique, la concentration d’un gaz se mesure en masse/volume (en mg/cm3 par exemple), car on ne peut faire tenir une quantité de gaz sur une surface…

« Une voiture garée avec les fenêtres fermées peut contenir 400-800 mg de Benzène » De quel type de voiture s’agit-il ? Une compacte, une berline moyenne ou un SUV de grande taille ?

La part de vérité

Il n’y a certes pas de fumée sans feu, donc cette communication contient tout de même une part de vérité, à savoir que le benzène est un composé chimique effectivement associé au risque de cancer. Cependant le benzène est présent dans la fumée de cigarettes, les gaz d’échappement, certains types de colles et de peintures, etc. Il se retrouve également à bord des voitures, mais à des concentrations comparables à celles enregistrées dans l’air ambiant.

En définitive, vous pouvez souffler un coup, car ce mail est en fait un hoax (canular) inutilement alarmiste, et vous avez autant de chances de respirer du benzène en voiture qu’en fumant activement ou passivement, ou en repeignant votre salon, ou encore en achetant du carburant à la station-service. Cependant, il y a du bon à appliquer le conseil édicté, à savoir, prendre la peine de baisser les vitres quelques minutes avant de mettre en route la climatisation. Cela permet en effet de laisser échapper une bonne partie de l’air contenu dans l’habitacle, et dont la température peut dépasser de 30° celle à l’extérieur. Une fois cette chaleur évacuée, vous pourrez tranquillement relever vos vitres et démarrer la climatisation, qui n’aura dès lors plus qu’à rafraichir l’air « tiède ». Le processus sera donc plus rapide, et sollicitera moins d’efforts de la part du moteur, et vous améliorerez ainsi votre consommation de carburant.

Linfodrome.ci

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte