Après la fête de la Tabaski: Des importateurs de bétail ne veulent plus venir en Côte d'Ivoire


Ils ne sont pas contents. Et ils ne se sont pas embarrassés de tournures alambiquées pour le dire. En dénonçant le « racket » auquel ils disent avoir été soumis pour la vente de leur bétail, à la veille de la fête de la Tabaski 2013.

Au cours d'une réunion-bilan convoquée par l'opérateur économique, Assane Dramera, le jeudi 17 octobre 2013, à l'abattoir de Port-Bouët, les importateurs de bétails, comme dans un élan concerté, ont menacé de ne plus prendre la direction Côte d'Ivoire si ce qui s'est passé cette année ne cesse pas.

Des voix se sont élevées contre les 180 000 F Cfa qui leur ont été imposés pour avoir un enclos. Tous les reçus ont été collectionnés par les organisateurs de la réunion. Il est arrivé, selon plusieurs intervenants, que certains importateurs, qui se sont acquittés de cette somme, n'ont pas eu d'enclos. D'autres ont dénoncé le vol de leur bétail quand bien même ils affirment avoir payé les frais d'enclos et de sécurité.

A la suite des intervenants, pour la plupart venus du Mali, Assane Dramera, le président de l'Union régionale des marchands de bétail (Uremab) a indiqué qu'ils demanderont une audience au gouverneur du District, Beugré Mambé Robert, et au ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko pour comprendre ce qui s'est passé. « Depuis 40 ans que je suis en Côte d'Ivoire, je n'ai jamais vu ce qui s'est passé cette année », a fait savoir Dramera. Soumahoro Farikou, le président de la Fédération nationale des commerçants de Côte d'Ivoire (Fenacci), a promis de rechercher ceux qui ont pris ces sommes avec les importateurs pour les restituer. Il a signifié que l'année prochaine, ils vont s'impliquer dans l'organisation pour que pareille situation n'arrive plus.

Marius Comoé, le président de la Fédération des associations de consommateurs actifs de Côte d'Ivoire (Faca-Ci), a affirmé que les importateurs ont été volés avant de promettre lui aussi, d'être au côté des importateurs l'année prochaine.

SYLLA A.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

SYLLA Arouna

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
Shutterstock.com INT
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte