Zone 4

Un opérateur économique paralysé après une décision de la cour suprême


13/03/2012
Depuis l'année 2001, une affaire d'émission de chèques sans provision contre Diallo Koho Kouamé Olivier, est pendante devant les tribunaux. Poursuivi par un opérateur économique, Meroueh Ossama, Olivier, malgré sa condamnation à payer son créancier, ne s'est toujours pas exécuté, 10 ans après. Dans l'attente vaine de ses dus, Ossama, a contracté une maladie du cœur qui a fini par le paralyser.

C'est donc de son fauteuil roulant que l'infortuné veut prendre l'opinion à témoin, sur une affaire où la cour suprême lui a donné raison et son adversaire contourne cette décision de justice depuis 10 ans. « Olivier me doit, à ce jour, la somme de 224 millions de Fcfa, selon les documents de justice. Malgré toutes les preuves, il refuse de s'exécuter m'amenant balader. Il a fait mille et une promesses à moi-même et à mon avocat. Mais, il s'est toujours dérobé. Aujourd’hui, avec mon état de santé qui ne cesse de se dégrader, je pense qu'Olivier veut ma mort » a-t-il confié.

De son côté, Diallo Koho Kouamé Olivier que nous avons rencontré à ses bureaux en Zone 3, a expliqué qu'il n'a jamais refusé de s'acquitter de sa dette. « je ne peux pas ne pas payer l'argent de Ossama. Surtout qu'il a toues les décisions de justice avec lui. Même à la cours suprême, il a gagné. Seulement, j'ai demandé à Ossama de me laisser un peu de temps, puisque toutes mes affaires sont au point mort » a-t-il déclaré. Les autorités judiciaires, principalement, celles de la cour suprême, sont donc interpellées sur cette affaire qui remet sur la table, les dysfonctionnements dans l'appareil judiciaires de la Côte d'Ivoire, de plus en plus dénoncés. Nous y reviendrons.

FOFANA Mambé

Fofana Mambé

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2

 

Videodrome