Lancement de la campagne 2013 - 2014: Voici les sociétés agréées pour la commercialisation du coton


Bamba Mamadou, Pca du Conseil du coton et de l’anacarde, a annoncé les dispositions pratiques pour la nouvelle campagne (Ph. DR)
La ville de Boundiali a abrité, le 30 novembre dernier, le lancement officiel de la campagne de commercialisation 2013 – 2014 du coton graine, en présence du ministre de l’Agriculture, Mamadou Sangafowa Coulibaly.

Au total, note un communiqué de presse sur la question, ce sont 360 000 tonnes de coton graine qui sont attendues cette année, contre 352 000 tonnes pour la campagne précédente. Raison pour laquelle le ministre a exhorté les acteurs de la filière à s’approprier la nouvelle réforme qui vise à améliorer le revenu des producteurs conformément à la promesse du chef de l’Etat, Alassane Ouattara.

Pour sa part, le président du Conseil d’Administration du Conseil du Coton et de l’Anacarde, Bamba Mamadou, a annoncé les dispositions pratiques qui régiront la campagne. Il s’agit, notamment, du respect du prix d’achat en vigueur, qui est de 250 F/kg pour le coton graine de 1er choix et 225 F/kg pour le 2ème.

Par ailleurs, il a révélé que seulement cinq (5) structures (la CIDT, Ivoire Coton, COIC, SECO, URECOS-CI) ont été autorisées à livrer le coton graine aux usines d’égrenage. Quant aux opérateurs, ils doivent effectivement payer le coton graine acheté aux producteurs, avant tout exportation.

Enfin, le Pca a exhorté toutes les parties prenantes au respect des dispositions arrêtées pour une commercialisation apaisée. Autre temps fort de cette cérémonie de lancement, la décoration de 133 agents de la société cotonnière Ivoire Coton (groupe IPS) dans l’ordre du travail, par le représentant du ministre de l’Emploi, des affaires sociales et de la formation professionnelle, Bagaté Bolou, inspecteur général.

49 producteurs de coton ont, pour leur part, reçu la médaille du mérite agricole. Diomandé Vamissa, directeur général de cette entreprise, a félicité les récipiendaires, qui ont contribué selon lui, à faire de Ivoire coton, la première société cotonnière de la Côte d’Ivoire avec 40% de la production nationale.

G. DE GNAMIEN

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

G de Gnamien

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte