Libéralisation du secteur des télécoms

Le Conseil des télécommunications dresse son bilan

Deux affaires pendantes devant le CTCI
29/01/2012 | | Commenter l'article
4029
Bruno Nabagné KONE - ministre de la poste et des technologies de l'information et de la communication
Le Conseil des télécommunications de Côte d'Ivoire (CTCI) a tenu sa 19ème Assemblée générale hier jeudi 26 janvier, dans un hôtel au Plateau.

Le Conseil des télécommunications de Côte d'Ivoire (CTCI) a tenu sa 19ème Assemblée générale hier jeudi 26 janvier, dans un hôtel au Plateau. Sur six membres régulièrement inscrits au Conseil, cinq étaient présents à l'ouverture de cette AG. Toute chose qui permettait donc de délibérer sur les diverses questions inscrites à l'ordre du jour de la rencontre. Il s'agit notamment des questions relatives au budget 2012 ; les plans d'actions du Conseil, en l'occurrence la proposition de mesures de gestion afin de redynamiser le CTCI pour la mise en confiance des travailleurs, la proposition d'actions à mener concernant certaines insuffisances du secteur afin d'en aviser le ministre de la Poste et des technologies de l'information et de la communication (MPTIC), et de deux affaires pendantes devant le CTCI et qui concernent une entreprise d'offre de services de paiement électronique et un opérateur confronté à des difficultés de lancement de ses activités. Le président du CTCI, Lemassou Fofana a profité de l'occasion pour dresser le bilan de la libéralisation du secteur des télécommunications. « Les résultats de cette libéralisation en terme de pénétration des services, du nombre des opérateurs privés et du chiffre d'affaires sectorielles sont au-dessus des projections initiales », a salué le président du CTCI qui a noté la présence de deux opérateurs de réseau filaire y compris l'opérateur historique privatisé en 1997, et cinq opérateurs actifs de téléphonie mobile de type GSM avec une estimation de plus de 15 millions d'abonnés. Le président Lemassou a indiqué que la priorité pour l'Etat en 2012, c'est de prévoir un nouveau cadre législatif et réglementaire mieux adapté au développement du secteur. En ce qui concerne le CTCI, il a annoncé plusieurs actions. Au nombre de celles-ci, le respect du principe d'égalité de traitement des opérateurs du secteur, le respect des dispositions contenues dans les autorisations délivrées par l'Administration et s'assurer bien entendu du recours arbitral ou juridictionnel, la conciliation et l'arbitrage des litiges entre l'administration et les opérateurs. Le CTCI, faut-il le noter, a été créé par décret n°95-555 du 19 juillet 1995. Il a pour mission de délibérer sur les questions du secteur et d'apprécier l'évolution des télécommunications, puis de dégager les perspectives au cours de l'année.

Irène BATH

Super User

Super User |

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry's standard dummy text ever since the 1500s, when an unknown printer took a galley of type and scrambled it to make a type specimen book. It has survived not only five centuries, but also the leap into electronic typesetting, remaining essentially unchanged.

Previous ◁ | ▷ Next

ARTICLES DE LA MÊME CATÉGORIE

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte