Arrêté pour une prétendue fraude, le Chef cab. du ministre des Eaux et Forêts libéré


Le ministre Nabo (au micro) et son ex-collaborateur Koné Maméry (à gauche), au cours d'une visite dans la forêt d'Anguededou
Arrêté le mardi 17 janvier 2012 pour ''avoir donné des instructions au chef d'inspection du port de grume de San-Pédro pour libérer les documents frauduleux ayant servi à faciliter à l'évacuation des bois de Vêne sous forme d'équaris interdits à l'export'', Koné Maméry, Chef de cabinet du ministre des Eaux et Forêts a été remis en liberté depuis la semaine dernière.

Selon des informations recoupées à des sources dignes de foi, le Parquet d'Abidjan a ordonné la relaxation pure et simple du mis en cause pour ''indices non concordants''. Depuis cette date, Koné Maméry hume à plein poumon l'air frais de la liberté. C'est sur instruction, faut-il le rappeler, du cabinet du ministre des Eaux et Forêts, Clément Bouéka Nabo, que son Chef de cabinet Koné Maméry a été arrêté et gardé à vue pendant plusieurs jours au Camp commando de Koumassi. Dans la plainte adressée au procureur de la République, il est reproché au Chef de cabinet d'avoir été cité à maintes reprises dans les saisies de bois frauduleux sur plusieurs parcs aussi bien à San-Pédro qu'à Koumassi et Yopougon. Mais, très rapidement, des industriels du bois ont pris cette information avec beaucoup de pincettes. A les en croire, Koné Maméry est connu de tous au ministère des Eaux et Forêts pour être un homme de rigueur et surtout son combat contre les fossoyeurs de la forêt ivoirienne au dessus du 8ème parallèle.



Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte