Secteur du pétrole/ Un nouveau contrat de partage de production entre l’Etat de Côte d’Ivoire et le groupe pétrolier Anadarko, signé


04/09/2015
Un nouveau contrat de partage de production sur le bloc CI-527 a été signé entre l’Etat de Côte d’Ivoire et le groupe pétrolier Anadarko (Ph:DR)
Un nouveau Contrat de partage de production (Cpp) sur le bloc CI-527 entre l’Etat de Côte d’Ivoire et le groupe pétrolier Anadarko a été signé le mercredi 02 septembre 2015, à la salle de conférence du ministère du Pétrole et de l’énergie.

Selon le ministre du Pétrole et de l’énergie, Adama Toungara, cet accord est l'aboutissement de plus de trois mois de discussions entre les deux parties. De l'avis du ministre, il traduit la confiance des groupes pétroliers internationaux en la Côte d’Ivoire au moment où le secteur connaît des difficultés liées à la baisse des cours mondiaux. Il a réaffirmé la volonté des autorités ivoiriennes à accorder « plus de puits de pétrole » au groupe Anadarko si celui-ci en exprimait le besoin.

Le directeur Afrique de l'Ouest et du Sud d’Anadarko a exprimé la gratitude de son groupe à l’endroit des autorités ivoiriennes, promettant que tout sera fait pour que cette collaboration soit la plus fructueuse possible pour les deux parties.

Le consortium du nouveau Cpp du bloc CI-527 est composé d’ Anadarko (90%) et de Petroci (10%). Notons que ce groupe est actuellement opérateur des blocs CI-528, CI-529 et CI-103, tous en eau profonde. Le bloc CI-527 est de 1.038 km2 et situé en eaux profondes. Pour la première période d’exploitation du bloc CI-527, de trois ans, la sismique 3D étant déjà faite, Anadarko réalisera un forage d’exploration, pour un investissement minimum global de 30 millions de dollars US, soit environ 15 milliards de francs Cfa.

B. GUEU

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Bertrand Gueu

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2