Reconstruction post-crise ; L'emprunt obligataire TPCI6%2012-2015 prend fin dans une semaine

Des souscriptions toujours attendues
14/05/2012
Reconstruction post-crise ; L'emprunt obligataire TPCI6%2012-2015 prend fin dans une semaine
Rebâtir une économie forte et prospère. C'est l'objectif que s'est assigné le gouvernement de Côte d'Ivoire à travers le lancement d'un emprunt obligataire TPCI6%2012-2015

Il s'agit pour les autorités ivoiriennes, à travers la direction générale du Trésor et de la comptabilité publique de Côte d'Ivoire, d'aller chercher des ressources sur le marché financier régional de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Le montant recherché étant de 60 milliards de FCFA. Lancée le 23 avril dernier, cette opération prend fin le 22 mai prochain. C'est-à-dire dans à peu près une semaine. Fort de cela, la Direction générale du Trésor, dans un communiqué dont copie nous est parvenue hier dimanche 13 mai, a invité l'ensemble de la population ivoirienne à venir souscrire à cette opération.

Une façon pour cette population de contribuer à la reconstruction et au développement socio-économique de la Côte d'Ivoire. En effet, le produit de cette émission, c'est-à-dire les 60 milliards de FCFA, doit permettre à l'Etat de financer une partie des investissements prévus dans le budget 2012 et estimés à 620,3 milliards de FCFA en vue de faire face à la reconstruction post-crise et à la lutte contre la pauvreté.

Les secteurs les plus concernés étant les infrastructures routières. Les sommes mobilisées dans le cadre de cette opération doivent être orientées dans la politique d'amélioration des transports, les réalisations prévues dans le cadre de la santé ou dans les secteurs éducatif et sportif. Mais aussi, pour la réalisation de chantiers concernant l'amélioration du cadre de vie des Ivoiriens. Les grands projets au titre de l'année 2012 sont : les grands travaux d'investissement (22 milliards de FCFA) ; la construction du 3ème pont d'Abidjan (8 milliards de FCFA) ; investissement FIMR (10 milliards de FCFA) ; le programme présidentiel d'urgence (60 milliards de FCFA) ; le fonds de développement du vivrier ; le fonds d'études ; les autres investissements ; l'échangeur VGE d'Abidjan et l'aménagement du Bassin du Gourou.

Irène BATH

Irene Bath

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2