Privatisation des entreprises : 40 milliards de F Cfa récoltés par l’État ivoirien


Le programme de privatisation des entreprises dans lequel s'est lancé l’État ivoirien a eu des retombées financières importantes.

40,494 milliards de F Cfa. C'est le montant total qu'a récolté l’État ivoirien de la cession de ses parts dans le cadre de l'opération de privatisation depuis sa reprise en 2013. C'est le président du comité de privatisation, Christian Konan, qui en a fait l'annonce le 04 octobre 2016 lors de la cérémonie de lancement de l'offre publique de vente des actions de l’État dans le capital de Sucrivoire.

A lire: Privatisation des entreprises/ Voici les privilégiées.

Ce montant constitue celui retiré de la cession des parts de l’État dans le capital de quatre entreprises à savoir la société des mines d’Ity (Smi), la société ivoirienne de banque (Sib), le complexe hôtelier Indénié d’Abengourou, et la société d’édition Nei-Ceda. Le montant récolté de l'offre publique de vente des 2 millions d'actions vendus dans le capital de la Sib et qui devrait remporter plus de 26 milliards de F Cfa, n'étant pas inclus dans les chiffres présentés par M. Konan.

A lire aussi: Privatisation des entreprises/ L’État va réduire son portefeuille de 25%

Si les chiffres de cette opération sont toujours attendus, on peut toutefois ajouter au montant cumulé les 14,651 milliards de F Cfa que remporteront la vente des parts de l’État dans Sucrivoire.

Alassane SANOU

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Alassane SANOU

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte