Marché régional, dette intérieure 2010 - 2012, échangeur de la Riviera 2, etc.

Un audit exigé pour les factures de 2010
Plus de 71 milliards de francs Cfa mobilisés dans l'Uemoa en un mois
05/06/2012
Adama Koné, directeur général du Trésor et de la Comptabilité publique
Le gouvernement ivoirien est engagé dans un processus de redynamisation de l'économie nationale. Et, cela passe par la mobilisation de ressources sur le marché régional, le paiement de la dette intérieure depuis 2010, les grands chantiers d'infrastructures économiques, etc. Adama Koné, directeur général du Trésor et de la Comptabilité publique, l'a affirmé, le lundi dernier 4 juin au Plateau.

C'était dans le cadre de la conférence de presse qu'il a animée au siège de la Direction générale du Trésor et de la Comptabilité publique (Dgtcp) et portant sur l'emprunt obligataire lancé du 22 avril au 23 mai 2012 par le Trésor public de Côte d'Ivoire (Tpci) sur le marché financier de l'Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa). Faisant le point de cet emprunt dénommé TPCI 6,00% 2012 – 2015, le Dg du Trésor a fait savoir que sur un montant indicatif de 60 milliards de francs Cfa attendu, le montant total des souscriptions s'est élevé à 71 945 950 000 francs Cfa.

Il a révélé que le délai des souscriptions a d'ailleurs été prorogé parce que le ministre de l’Économie et des Finances a dû tenir compte des manifestations d’intérêt de nombreux investisseurs. « L'appétit manifesté par les investisseurs pour cet emprunt aurait pu nous amener à recueillir un montant plus conséquent. Mais nous avons été prudents en le circonscrivant à l'intérieur de notre capacité à le rembourser dans trois ans », a fait remarquer le patron du Trésor public.

Qui a précisé les résultats (sans le Niger qui n'a pas participé) par pays en francs Cfa : Côte d'Ivoire (60 232 600 000), Bénin (9 068 560 000), Togo (981 850 000), Sénégal (836 870 000), Burkina Faso (576 070 000) et Mali (250 000 000). Le Dg du Trésor a renseigné que le montant obtenu constitue une tranche des 575 milliards de francs Cfa à rechercher sur le marché monétaire et financier pour le compte des 620,3 milliards de francs Cfa prévus pour les investissements au titre du budget 2012. Il s'est réjoui de la massive souscription des particuliers qui sont passés d'un taux de 4,48% en septembre 2011 à 22,77% en mai 2012.

A propos de l'affectation des ressources de l'emprunt, il a fait savoir que l'argent sera affecté à la réalisation des travaux comme le prolongement de l'autoroute du Nord, la construction du pont de Jacqueville, l'échangeur du pont Henri Konan Bédié et l'échangeur de la Riviera 2. Pour ce dernier projet, le conférencier a laissé entendre que la Banque mondiale et l’État de Côte d'Ivoire en sont les principaux financiers. Toutefois, même si la part de l'institution financière internationale est déjà disponible, celle de la Côte d'Ivoire ne l'est pas encore. « Les travaux de l'échangeur de la Riviera 2 n'ont pas commencé parce qu'il y a des ajustements à faire», a affirmé Adama Koné.

Qui a indiqué que pour les «investissements retenus, un appel d'offres a déjà été lancé». Interrogé sur le paiement de la dette intérieure, il a soutenu que le gouvernement veille sur la question. Aussi, la gestion de ce dossier a-t-elle été classée en trois (3) chapitres : les dettes 2010, 2011 et 2012. En ce qui concerne la dette de 2010, Adama Koné a laissé croire que les factures sont l'objet d'audit. « Le Président de la République a demandé un audit pour les arriérés 2010. L'objectif est d'avoir une idée précise des dettes avérées avant tout décaissement », a-t-il expliqué en substance. Pour 2011, « le processus de paiement des factures est en cours ». « Le paiement de 2012 est en exécution», a encore appris le premier responsable du Trésor public.

Qui, en définitive, a soutenu que tous les secteurs sont prioritaires dans la politique nationale de développement. C'est pourquoi, au terme de sa conférence, il a tenu a exprimé sa gratitude à l'endroit de tous les souscripteurs et la presse.

Hermance K-N

Légende : Adama Koné, le directeur général du Trésor et de la Comptabilité publique

Code photo : Adama Koné

Photo : archives

Hermance K-N

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2