Primes et indemnités, salaires, décoration, etc.

Des fonctionnaires veulent paralyser l'administration


12/06/2012
Des fonctionnaires d’une quarantaine de syndicats issus de la centrale Confédération des syndicats des fonctionnaires de Côte d’Ivoire (Cosyfoci) ont clairement affiché leur intention de paralyser l’administration publique ivoirienne.

C’était le lundi 11 juin 2012, au Plateau, au cours d’une rencontre avec la presse. « A l’issue de la concertation, des revendications sont encore en suspens au sein de leurs ministères respectifs. Il s’agit du paiement de la totalité des primes et indemnités des agents de ministères de la fonction publique de l’emploi, des Affaires maritimes et portuaires, des Eaux et forêts, des douaniers. Pour l’ensemble des fonctionnaires et agents de l’Etat, il s’agit de la revalorisation des salaires à au moins 150 mille Fcfa, du déblocage des salaires avec effet financier, du relèvement de l’indemnité de transport à 30 mille francs et de la décoration des fonctionnaires après au moins 15 ans d’ancienneté. En outre, à l’heure du point d’achèvement de l’initiative Ppte, si rien n’est fait par l’Etat de Côte d’Ivoire pour une issue heureuse aux diverses revendications, la Cosyfoci prendra toutes ses responsabilités et avisera. L’option de la grève générale des fonctionnaires n’est pas à exclure », a prévenu Tapé Djédjé Apollinaire, le secrétaire national de la Cosyfoci, prenant pour prétexte l’absence d’un dialogue social. Abordant l’épineux problème de la Mutuelle général des fonctionnaires de Côite d’Ivoire (Mugef-ci), Tapé Apollinaire s’est rangé du côté de la décision gouvernementale de dissoudre le conseil d’administration et de mettre en place un comité de gestion. Il a par ailleurs dénoncé l’attitude de certains syndicats qui se sont alliés aux centrales qui « ont voulu récupérer la mutuelle alors qu’elles n’ont jamais cotisé ». C’est pourquoi il a demandé que la Mugef-ci revienne rapidement aux fonctionnaires.

M’BRA Konan

M'Bra Konan

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2