Développement du Port d'Abidjan : 60 milliards de francs Cfa pour construire un terminal céréalier


01/04/2017 | | Commenter l'article
821

10,869 milliards de Yen Japonais, soit environ 60 milliards de francs Cfa. C'est le montant du prêt octroyé par le Japon, via l'Agence de coopération japonaise (Jica), en vue de la construction d'un terminal céréalier au Port autonome d'Abidjan (Paa).

C'est le jeudi 30 mars 2017, au 20ème étage de l'immeuble Sciam, au Plateau, que la signature de l’accord de prêt pour le financement du projet de construction du terminal céréalier du Port autonome d’Abidjan a été effectuée par le ministre Adama Koné et le représentant-résident de la Jica, Iimura Tsutomu, au cours d'une cérémonie. En présence du ministre des Transports, Amadou Koné, et de l'ambassadeur du Japon en Côte d'Ivoire, Hiroshi Kawamura, l'Argentier ivoirien a exprimé la reconnaissance du gouvernement ivoirien pour cette autre action du Japon à l'endroit de son pays. "La signature de ce jour marque une nouvelle étape dans notre coopération avec le Japon. En effet, depuis l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative Ppte, le 26 juin 2012, tous les financements accordés par le Japon à la Côte d’Ivoire étaient constitués exclusivement de dons", a fait remarquer le ministre Koné Adama. Qui a fait savoir que le prêt est remboursable au taux d’intérêt de 0,1%, sur une durée de 40 ans dont 10 ans de différé et un prêt concessionnel en vue de contribuant au financement du Plan national de Développement 2016-2020.

A relire: Port de pêche d'Abidjan/ Où vont les prélèvements de la Mairie

Il a, par ailleurs, indiqué que le financement servira à construire le terminal céréalier du Paa afin de lui conférer une dimension nouvelle dans le domaine du stockage, du conditionnement et de l’exportation de céréales. Selon le ministre Amadou Koné, "ce terminal, une fois achevé, permettra au Port d’Abidjan d’être un port d’éclatement pour la Côte d’Ivoire et des pays voisins sans littoral que sont le Burkina Faso et le Mali". Pour le représentant-résident de la Jica, l'aide que le Japon apporte à la Côte d'Ivoire, quel que soit le secteur d'activité, est le signe des bonnes relations qui lient les deux pays. Selon Iimura Tsutomu, le Jica accompagnera toujours la Côte d’Ivoire dans la réalisation de ses objectifs de développement économique et social. Avant ce prêt, le Japon avait déjà apporté son soutien dans plusieurs domaines d’activités à la Côte d'Ivoire.

En juillet 2015, il a octroyé une enveloppe de 27 milliards de francs Cfa pour la construction de l’échangeur de l’amitié ivoiro-japonaise sur le boulevard Valéry Giscard d’Estaing (Vge), à Treichville. En mai 2016, c'est un don de 9 548 tonnes de riz blanchi, d’une valeur de 2,7 milliards de francs Cfa, dans le cadre de l’Aide alimentaire KR que la Côte d'Ivoire a reçu. En novembre dernier, de 15,4 milliards de francs Cfa ont été décaissés pour la réalisation du projet de construction du débarcadère de Sassandra. De 1989 à ce jour, ce sont 17,8 milliards de yen, soit 67,3 milliards de francs Cfa, correspondant à 11 dons hors projets, qui ont été accordés à l'Eburnie par le pays du Soleil-Levant.

 

Hermance K-N

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Hermance K.N

Hermance K.N |

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next

ARTICLES DE LA MÊME CATÉGORIE

LES ARTICLES LES PLUS LUS

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte