Cacao : Une menace guette la Côte d’Ivoire


22/09/2017
Cacao : Une menace guette la Côte d’Ivoire

La crise que connaît la filière cacao n’en est visiblement pas à sa fin. L’agriculture ivoirienne, en particulier la filière cacao, court en un gros risque.

Alors qu’il était du 15 au septembre 2017 à Londres dans le cadre du 2e forum économique Grande-Bretagne- Londres, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a fait part de sa crainte d’une éventuelle chute des cours du cacao.

A lire aussi: Un gros scandale dans la production du cacao dévoilé

En effet, a expliqué le Premier ministre, la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne dans le cadre du Brexit pourrait entrainer une baisse de la valeur de cette monnaie. Une situation qui impacterait négativement le prix du cacao ivoirien du fait de la fixation des prix en livre sterling. « Le Royaume-Uni est en pleine procédure de retrait de l’UE (Brexit) et nous espérons que son économie continuera à prospérer. Mais le prix du cacao est fixé en Livre Sterling [monnaie anglaise £] et le franc CFA [la monnaie ivoirienne] est lié à l’Euro. Alors, si la Livre Sterling (£) perd de la valeur, c’est une perte pour nous», a-t-il confié au Financial Times.

Avec une production d’environ 2 millions de tonnes en 2016-2017, les prix à l’exportation du cacao ont diminué de 35% entre la fin de l’année 2016 et le premier trimestre de l’année 2017.

 

Alassane SANOU

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Alassane SANOU

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2