Campagne de commercialisation 2016/2017 : Plus de 2 millions de tonnes de cacao vendus


02/10/2017
Campagne de commercialisation 2016/2017 : Plus de 2 millions de tonnes de cacao vendus

La Côte d'Ivoire a vendu plus de 2 millions de tonnes de fèves de cacao durant la campagne commerciale écoulée, entre le 15 septembre 2016 et le 14 septembre 2017. C'est ce qu'a fait savoir Lambert Kouassi Konan, président du Conseil d'administration (Pca) du Conseil du café-cacao.

« Au 24 septembre 2017, le cumul des achats de cacao déclarés s'établit à 2 015 113 tonnes contre 1 568 304 tonnes réalisées sur la même période de la campagne 2015-2016, soit une hausse de 28,49 %  », a-t-il indiqué, le vendredi 29 septembre 2017, à l'ouverture des Journées nationales du cacao et du chocolat (Jncc) qui se tiennent à l'immeuble Caistab, au Plateau. Lambert Kouassi Konan a ajouté qu'en ce qui concerne les exportations, elles sont également en hausse de 23,31 % pour s'établir à 1 926 371 tonnes. Il a souligné que le monde de l'économie cacaoyère est à pied d’œuvre pour trouver des solutions au problème de la surproduction, épine dorsale de la crise actuelle.

A lire aussi: Une nouvelle menace guette le cacao ivoirien

« C'est ainsi qu'au plan bilatéral, les chefs d'État du Ghana et de la Côte d'Ivoire ont exprimé leur volonté politique de jeter les bases d'une coopération entre les deux organismes de gestion et de régulation de l'économie cacaoyère des deux pays, le Conseil du café-cacao et le Ghana cocoaboard. Au niveau gouvernemental, une requête conjointe a été adressée à la Bad (Banque africaine de développement, ndlr) pour un financement des activités cacaoyères des deux pays.

Au plan multilatéral, les pays membres de l’Icco multiplient les rencontres dans le même but. L'espoir est donc permis », est-il convaincu. Par ailleurs, cette 4e édition des journées dédiées à la valorisation et à la promotion des producteurs de cacao, notamment, veut mettre l'accès sur des alternatives pour améliorer le revenu des cacaoculteurs.

Pour sa part, Coulibaly Siaka Minaya, Directeur de cabinet du ministre de l'Agriculture et du développement rural, a congratulé les acteurs de cette filière. En dépit de la chute des cours, ceux-ci ont produit mieux que l’année dernière. Aussi a-t-il relevé que la vente anticipée intégrée dans la réforme a permis d’amortir le choc dans la commercialisation. Ces journées prennent fin ce dimanche 1er octobre. On devrait connaître, ce jour-là, le prix bord champ garanti pour la campagne de commercialisation 2017-2018.

 

Jonas BAIKEH

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2

 

Videodrome