Cop 23/ Négociations sur le financement : Ça cale toujours


Les négociations se poursuivent toujours à Bonn en Allemagne, sur les lignes directrices de mise en œuvre de l’accord de Paris. Et, le point d’achoppement reste le financement.

Les pays développés, notamment les Etats-Unis d’Amérique, l’Union européenne, l’Australie et le Canada ne manifestent pas une réelle volonté de s’engager véritablement sur cette question. Les négociations calent à ce niveau, a regretté Dr Auguste Aboua, négociateur en chef de la Côte d’Ivoire, que nous avons interrogé au sortir de la cession du mardi 14 novembre 2017. « Au niveau du chapitre perte et dommage de l’Accord de Paris, ils ont institué une assurance risque, qui n’est pas prévue dans l’Accord. Une assurance, ce n’est pas un financement. D’ailleurs, quel pays en développement peut-il payer cette assurance ? », a-t-il interrogé.

Avant de se montrer optimiste : « On espère que d’ici le jeudi 16 novembre, on trouvera un consensus sur le dialogue de Talanoa et la définition des lignes directrices de l’Accord de Paris en 2018, en Pologne. Notons que sur les Objectifs de développement durable (Odd) 1, concernant la faim, un panel a réuni autour du Secrétaire général de la Fao, Da Silva, le Premier ministre de Touvalou, Erele Sopoaga et le ministre de la pêche des îles Fiji.

A cette rencontre, l’astronaute Thomas Pesquet a fait une présentation de vue aérienne sur les impacts du changement climatique sur la sécurité alimentaire, avec les cyclones, et le fait que les terres deviennent de plus en plus acides. « C’est ensemble que nous devons combattre le changement climatique, la faim et la pauvreté. Nous devons agir maintenant », a lancé M. Da Silva.

 

J.B.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte