Importation et exploitation des véhicules en Côte d’Ivoire: Tout change


DR

Le ministre des transports, Amadou Koné, a annoncé deux mesures prises par le gouvernement ce mercredi 6 décembre 2017 en conseil des ministres en vue du renouvellement du parc automobile ivoirien. Ces mesures portent sur un certain nombre de restrictions concernant l’âge d importation des véhicules en Côte d'Ivoire et leur durée d’exploitation.

Deux décrets relatifs à l’importation et l’exploitation des véhicules sur le territoire national, et destinés à renouveler le parc automobile ivoirien, ont été pris lors du conseil des ministres de ce mercredi par le gouvernement. Pour expliquer ces mesures, le ministre des Transports, Amadou Koné, était face à la presse ce même jour en fin d’après midi. Pour ce qui concerne l’âge d’importation des véhicules d’occasion, l’on retient qu’il est désormais fixé à 5 ans l’âge d’importation des véhicules de type Tourisme (communément appelés Personnels) et ceux destinés à usage de transport en commun de type taxi. Les minicars de 9 à 34 places et les camionnettes allant jusqu’à 5 tonnes ne devront eux excéder 7 ans d’âge. Les cars de plus 34 places sont désormais limités à 10 ans quand les camions de 5 places et plus devront être âgés de 10 ans maximum.

S’agissant des durées d’exploitation des véhicules affectés au transport public ou privé des personnes ou marchandises, celles des véhicules d’occasion à usage de taxis ne devront excéder 7 ans. Les minicars de 9 à 34 places et les camionnettes allant jusqu’à 5 tonnes d’occasion sont limités à 10 ans d’exploitation. Quand les camions de plus de 5 places seront limités désormais 20 ans. Enfin, les cars d’occasion de plus de 34 places auront un maximum d’exploitation de 15 ans. Pour le ministre Amadou Koné, il était plus qu’important pour le gouvernement de prendre des nouvelles réglementations plus soucieuses de l’environnement et qui prennent en compte les problématiques de sécurité routière et du bien-être des populations ivoiriens. D’autant plus que, confie-t-il, les statistiques de la structure en charge du contrôle technique automobile (SICTA) prouvent que 75% du parc auto ivoirien ont un âge moyen qui oscille entre 16 et 20 ans.

Une situation alarmant face à laquelle le gouvernement ne pouvant rester indifférent. «Les véhicules d’occasion ne sont pas interdits sur nos routes mais il faut un âge maximal. L’objectif es de faire en sorte que la Côte d’Ivoire ait un parc automobile digne de son nom », a indiqué le ministre des Transports. Qui rappelle qu’une période transitoire de 3 mois est accordée avant l’entrée en vigueur du décret portant limitation de l’âge d’importation de véhicules d’occasion. Quant aux véhicules déjà en circulation affecté au transport public ou privé de personnes ou de marchandises, ils bénéficient de 10 ans d’autorisation de transport, en vue de leur permettre de se conformer à la nouvelle règlementation. Amadou Koné a par ailleurs annoncé la mise en place de mesures d’accompagnement devant permettre aux entreprises de transport régulièrement constituées, de bénéficier des dispositions incitatives d’achats de véhicules neufs. Pour les particuliers et entreprises de transports, sera instaurer bientôt une prime à la casse afin de leur permettre d’acquérir des véhicules conformes à cette nouvelle réglementation.

David YALA

David YALA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte