Abengourou : Le marché central part en fumée pour la 4ème fois, des blessés

Des sapeurs-pompiers pourchassés, la mairie vandalisée

Le marché central d’Abengourou est parti en fumée, dans la nuit du vendredi 22 au samedi 23 décembre 2017.

D’importants dégâts ont été enregistrés, vu que c’est le tiers de cette structure commerciale qui a cramé. Quatre blessés internés au Chr d’Abengourou, ont été enregistrés dans ce drame. En moins de 10 années, c’est le 4ème incendie du genre, qui est survenu. Les trois premiers incendies à cet endroit ont été respectivement enregistrés le 4 août 2008, le 12 février 2009 et le 15 octobre 2013. Selon les premiers témoignages recueillis sur les lieux, c’est peu après 2 h du matin, que le feu s’est déclenché au cœur même du marché. Les vigiles sur place, qui prennent la mesure de la situation, alertent aussitôt les autorités compétentes.

Les éléments de l’office national de protection civile (Onpc), installés dans la ville, se déportent sur les lieux. Mais déjà, le feu a pris des proportions importantes. Ces sapeurs-pompiers civils qui ne disposent pas d’une citerne de grande capacité, vident très rapidement leur réserve. Le sergent-chef Kouassi Achille, chef de ladite unité et ses hommes restent impuissants. Vu que le marché est dépourvu de bouche d’incendie fonctionnelle. Dans le secteur, il n’existe qu’un poteau d’incendie qui lui aussi, est défectueux.

A lire aussi: Des détails sur l'incendie du marché d'Abengourou

Pendant de longues heures, les flammes en furie ravagent ainsi la plus grande partie du marché central ; réduisant en cendres les marchandises de milliers de commerçants. Des jeunes en furie, qui estiment que les sapeurs-pompiers n’ont pas accompli efficacement leur tâche, s’en prennent à eux. C’est la course-poursuite. Dans la confusion et comme d’habitude, des malfaiteurs s’adonnent à des scènes de pillage. Dans des tentatives désespérées, des commerçants essaient de sauver ce qui peut l’être. Toute chose qui entraine quatre blessés.

De jeunes gens, dans un élan de solidarité, et avec des bidons d’eau, arrivent en définitive à freiner la chevauchée funeste des flammes, aux environs de 7 h. Mais déjà, les dégâts sont énormes. Mécontents de ce sinistre qui survient pour la 4ème fois, des jeunes s’en prennent aux locaux de la mairie nouvellement réhabilitée. Des projectiles font voler en éclats les vitres du bâtiment. Aux environs de 8h, l’incendie est totalement maitrisé. Mais sur place, on ne constate que des amas de décombres fumants. De l’édifice, il ne reste plus grand-chose. Dans le secteur, pleurs, sanglots et autres lamentations fusent. Un véritable désastre.

 

Ange Kouassi KOBLIKO (A Abengourou)

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Linfodrome.ci

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte