Aménagement de la baie de Cocody : L'exécution du projet de la Marina menacée

• Voici les obstacles à lever

C'est en juin 2015 que le projet d’aménagement et de valorisation de la baie de Cocody a été lancé par le président de la République de Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara, et le roi du Maroc, Mohamed VI. Et il est prévu pour être livré en principe en 2019.

Mais, le respect de ce délai semble menacé puisque de la bonne exécution et la livraison de cet ouvrage, dépend le démarrage de la deuxième phase du Projet de gestion intégrée du bassin versant du Gourou (Pgibvg). Le rapport entre le projet d'aménagement de la baie et celui du bassin du Gourou a été clarifié le mardi 12 décembre 2017 par Dr Assa Mathieu, expert environnementaliste, et Angoua Marc, expert en acquisition et suivi-évaluation, tous deux au en poste au Pgibvg. C'était au cours d'un entretien portant sur l'appui du Pgibvg à des pré-collecteurs d'ordures ménagères dans les communes de Cocody, Adjamé et Abobo.

Angoua Marc schématise le projet dont ils ont la gestion et la baie comme étant une feuille. « Le bassin a la forme d'une feuille avec des nervures. Et la nervure principale est le lit de la rivière du Gourou et la queue de la feuille représente la sortie qui est la Marina », explique Angoua Marc. Ce qui revient à dire que tous les travaux qui sont exécutés dans le cadre du Pgibvg ont un impact direct sur l'aménagement de la baie. Cela implique, selon lui, que si la deuxième phase du Pgibvg n'est pas menée, il serait difficile que le projet de la Marina aboutisse.

A la vérité, le Pgibvg, qui a démarré en 2012, prend fin le 31 décembre 2017. Conformément aux études qui ont été menées, et si l'on doit tenir dans le délai de 20 ans déterminé pour l’achèvement complet des travaux du bassin du Gourou, la deuxième phase du projet devrait démarrer aussitôt que la première aura pris fin. En effet, cette seconde phase devrait prendre en compte, entre autres, des travaux de voirie (certaines rues des communes cibles identifiées dans le cadre du projet doivent absolument être bitumées pour éviter que les eaux de ruissellement drainent du sable dans la baie), construction de réseaux de drainage et d'infrastructures de traitement des eaux usées, etc.

« L'eau pluviale a son exutoire, la lagune. Ce qui n'est pas le cas pour les eaux usées, les déchets, le sable... Tant que le problème en amont n'est pas réglé, l'eau au niveau de la baie restera sale et dégagera toujours cette mauvaise odeur. Il nous faut, pour cela, poursuivre les travaux du bassin du Gourou », recommande l'expert.

A titre d'exemple, il a évoqué le cas de l'espace qu'occupe présentement le marché Gouro (qui est en fait l'ancien cimetière d'Adjamé). « Il n'y a aucun aménagement qui est fait, de sorte que lorsqu'il pleut, c'est la boue et les ordures qui sont drainés depuis ce marché pour se déverser dans la baie de Cocody. Ces travaux nous concernent. Si on ne fait rien, ce n’est pas bon. Or, c'est la phase 2 du projet qui doit régler tous ces problèmes (érosion, charriage des déchets, eaux usées...) », a insisté Angoua Marc. Il a saisi l'occasion pour lancer un appel au gouvernement afin qu'il inscrive au rang des priorités pour l'année 2018 le démarrage de la deuxième phase du Pgibvg, afin que la baie de Cocody soit définitivement assainie et qu'Abidjan redevienne la « perle des lagunes ».

Le Projet de gestion intégrée du bassin versant du Gourou, dans sa phase d'urgence (phase 1), a été financé par un don de la Banque africaine de développement (Bad). Cela a permis de mener toutes les études possibles devant permettre non seulement de solutionner la question des inondations au carrefour de l'Indenié (maîtrise de l'eau), mais aussi de construire et réhabiliter des barrages écrêteurs en vue d'empêcher les déchets solides de parvenir jusqu'à la baie. Pour la seconde phase, la contribution de l’État de Côte d'Ivoire est attendue. Plus tôt cette autre phase démarrera et plus l'on aura des chances d'exécuter et livrer dans les délais le projet de la Marina lancé en 2015 et qui doit durer en principe quatre ans.

 

Élysée LATH

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Elysée Lath

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte