Economie nationale : Le Patronat ivoirien exprime ses attentes


A l’occasion du nouvel an, la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (Cgeci) par la voix de son président Jean-Marie Ackah, a présenté ses attentes pour la nouvelle année.

Dans ses vœux de nouvel an, présentés dans une communication dont nous avons pris connaissance, Jean-Marie Ackah, le président de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (Cgeci) a relevé les nombreuses avancées enregistrées dans l’accompagnement des entreprises du secteur privé et de son développement au titre de l’année 2017.

Il s’agit notamment du remboursement de la dette intérieure, à travers un engagement pris par le Premier Ministre et exécuté par le Ministre de l’Économie et des finances, la volonté de poursuivre le processus de réforme fiscale jusqu’à son terme à l’horizon 2020, l’engagement du gouvernement d’accompagner le secteur privé dans la construction et l’accélération de champions nationaux. S’il s’en est réjoui, le président de l’organisation patronale a toutefois reconnu que des défis majeurs restent à relever pour assurer le développement du secteur privé ivoirien et lui permettre de contribuer efficacement aux objectifs de développement fixés dans le Plan national de développement (Pnd) 2015-2020.

Il a, à cet effet, cité la mise en œuvre du programme des champions nationaux, la poursuite des réformes pour l’amélioration de l’environnement des affaires et la révision du code des investissements. Mais aussi l’amélioration de la compétitivité des entreprises afin de leur permettre de conquérir des marchés au plan national, régional voir africain.

M. Ackah, n’a pas occulté les défis propres auxquels devra faire face le Patronat lui-même à savoir la consolidation de l’autonomie financière de l’organisation, le renforcement de sa notoriété et l’amélioration de l’offre de service à ses membres. Lesquels il n’a pas manqué de signifier son engagement à relever. « Pour ma part, je m’engage, avec l’appui du nouveau Conseil d’Administration, à tout mettre en œuvre pour apporter des réponses aux différentes préoccupations pour le développement des entreprises. J’exhorte donc les groupements, associations et entreprises membres à une plus forte implication dans le fonctionnement et l’animation de la Cgeci, pour un plus grand rayonnement. », a assuré M. Ackah.

 

Alassane SANOU

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Alassane SANOU

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte