Gestion des finances publiques : Le compte unique du Trésor mis en place cette année


Le compte unique du Trésor sera effectif à partir de cette année. C’est en tout cas ce que projette le gouvernement.

Dans sa lettre d’intention présentée aux services du Fonds monétaire international (Fmi) à la fin de l’année dernière, le gouvernement a annoncé pour cette année 2018 l’effectivité du projet du compte unique du Trésor. Et le document de préciser que la mise en place de ce compte répond à la volonté du gouvernement de contrôler l’ensemble des fonds publics en temps réel et assurer une gestion optimale des fonds et de la dette publics. Ainsi, sera ouvert à la Banque centrale (Bceao) un compte de règlement dans lequel toutes les ressources publiques seront déversées. C’est à partir de ce compte que seront donc exécutées l’ensemble des dépenses de l’Etat.

Déjà, informe notre source, une opération de recensement des comptes publics logés principalement au sein des banques commerciales et de l’Agence comptable centrale des dépôts (Accd) a été entamée de même que la clôture des comptes dormants ou en doublon. « Une phase pilote relative au volet recettes du CUT a également été lancée. À cet effet, des agences de l’ACCD ont été équipées, en matériel complet de scannage des effets bancaires en vue d’accélérer le recouvrement des recettes sur le Cut », y lit-on.

Par ailleurs, le programme du gouvernement prévoit plusieurs actions à mettre en œuvre cette année avant la mise en place effective du compte. Il s’agit notamment de l’achèvement du volet recettes du Compte dans les postes comptables, l’achèvement des tests d’aptitude du système informatique de gestion automatisée (Sygacut) et le lancement de la phase expérimentale du volet dépenses. Mais aussi, l’achèvement du transfert et l’opérationnalisation de l’ensemble des comptes bancaires des entités du Cut des banques commerciales et de la Bceao à l’Accd, la mise en place du télépaiement, la sécurisation des transactions dans le Sygacut puis la réduction du nombre de comptes ouverts dans les banques commerciales et à la Bceao. Lesquels passeront de 2745 à 1000 avant le démarrage effectif du projet qui, à en croire le gouvernement, devrait contribuer à l’amélioration de la gestion de la trésorerie nationale.

Alassane SANOU

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte